Accueil » Domotique » Google perd contre Sonos et doit dégrader le multiroom des enceintes Google Nest
Domotique

Google perd contre Sonos et doit dégrader le multiroom des enceintes Google Nest

sonos-vs-google-assistant-nest-home-decision

Cet été, un procés initié par Sonos à l’encontre de Google s’est tenu pour utilisation illégale de 5 brevets détenus par Sonos au sein de ses enceintes connectées intelligentes Google Home et Google Nest. En effet, Sonos en pionnier de la musique multiroom au travers du réseau domestique à “inventé” cette technologie. De ce fait la marque est détentrice de plusieurs brevets concernant des fonctionnalités autour du multiroom.

D’après Sonos, Google aurait copié cinq de ses brevets pour mettre au point le système de musique multiroom équivalent avec les enceintes intelligentes Google Home. En effet, Sonos affirme avoir rencontré Google en 2016, juste avant le lancement de ces premières enceintes intelligentes. C’est lors de cette rencontre que Google aurait mis la main sur quelques fonctions clés et brevetés des enceintes Sonos. Il s’agit principalement de brevets autour de la gestion du son et du volume sur les groupes d’enceintes (contrôle groupé du volume, synchronisation entre les haut-parleurs ou encore diffusion en stéréo à partir de deux enceintes intelligentes).

Google sommé de retirer les fonctions multiroom brevetés de ses enceintes intelligentes

La commission du commerce international saisie par Sonos suite à sa plainte contre Google a finalement rendu son verdict la semaine dernière donnant raison à Sonos. Google ayant été jugé coupable, dispose à présent de deux mois pour retirer les fonctionnalités touchées par les brevets de Sonos de ces enceintes. Il ne s’agit pas de retirer totalement la fonction multiroom de ces enceintes, mais ces derniers vont considérablement perdre en fonctionnalités. Faire du multiroom avec les haut-parleurs intelligents Google perd donc beaucoup de son intérêt.

Test de Symfonisk : L’enceinte connectée Ikea en partenariat avec Sonos

Test de Symfonisk : L’enceinte connectée Ikea en partenariat avec Sonos

Nous connaissons tous Sonos, de près ou de loin, il s’agit tout simplement du meilleur système audio multiroom à ce jour. Souvent copié mais encore jamais égalé, Sonos dispose d’un…


Est-ce la fin du multiroom avec les enceintes Google Nest ?

Pas nécessairement, toutefois, le jugement rendu impose à Google, à défaut d’éliminer les fonctions multiroom de ses enceintes Nest, d’au moins les dégradés de sorte à ne plus enfreindre les brevets de Sonos. Conséquences directes et pour s’éviter une interdiction de commercialiser ses produits, Google a modifié le fonctionnement de ses enceintes Nest.

“En raison d’une récente décision juridique, nous apportons quelques modifications à la façon dont vous configurez vos appareils et la fonctionnalité de groupe de haut-parleurs fonctionnera à l’avenir. Si vous utilisez la fonctionnalité Groupe de haut-parleurs pour contrôler le volume dans l’application Google Home, vocalement avec l’Assistant Google ou directement sur l’écran de votre Nest Hub, vous remarquerez quelques changements.”

Extrait d’un communiqué de Google suite à cette décision de justice

Cette mise à jour retire donc la possibilité de régler le volume d’un groupe de manière uniforme et en un seul clique à l’aide du bouton volume du smartphone.

Il sera donc obligatoire de passer sur chaque enceinte Google pour augmenter, ou diminuer le son joué dans toutes les pièces de la maison. Bien moins pratique et qui fait perdre l’intérêt d’un tel système audio multiroom.

Google indique également que la compatibilité qui était effective avec des appareils d’autres marques comme JBL, Lenovo et autres risques de ne plus fonctionner. De même, le géant du web explique qu’il sera nécessaire d’utiliser une application tierce pour finaliser la configuration d’une enceinte et pouvoir l’utiliser en multiroom au travers d’un réseau local.

“Un petit nombre d’utilisateurs devra utiliser l’application « Device Utility » (DUA) pour terminer l’installation et les mises à jour du produit. Vous pouvez recevoir une invite pour télécharger et exécuter DUA, et cela garantira que votre appareil est connecté au Wi-Fi et reçoit la version logicielle la plus récente.”

Extrait d’un communiqué de Google suite à cette décision de justice

Quoi qu’il en soit, la décision de justice conclut que Google a copié la technologie Sonos. Un coup dur pour l’image de l’entreprise et des assistants Google, qui occupent de plus en plus d’espace dans la maison connectée.

Test de Sonos Roam : L’enceinte multiroom portable, étanche et puissante

Test de Sonos Roam : L’enceinte multiroom portable, étanche et puissante

Vous connaissez Sonos? Forcément au moins de nom. Sonos, c’est le spécialiste du multiroom connecté. Sa seule mission est de faire de l’audio, et le moins que l’on puisse dire…


Il reste toutefois possible d’ajouter l’assistant Google sur les enceintes Sonos pour continuer à bénéficier de toutes les fonctions multiroom !

discord

Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Add Comment

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

construction et domotique
promos domotique
Choix box domotique
promos domotique

Google sommé de retirer les fonctions multiroom brevetés de ses enceintes intelligentes

La commission du commerce international saisie par Sonos suite à sa plainte contre Google a finalement rendu son verdict la

Est-ce la fin du multiroom avec les enceintes Google Nest ?

Pas nécessairement, toutefois, le jugement rendu impose à Google, à défaut d’éliminer les fonctions multiroom de ses enceintes Nest, d’au

  • Google sommé de retirer les fonctions multiroom brevetés de ses enceintes intelligentes
  • Est-ce la fin du multiroom avec les enceintes Google Nest ?