VOUS ÊTES ICI: Accueil » Domotique » Test de Sonos Roam : L’enceinte multiroom portable, étanche et puissante
Domotique

Test de Sonos Roam : L’enceinte multiroom portable, étanche et puissante

sonos-roam-petit-mais-costaud-gros-son

Vous connaissez Sonos? Forcément au moins de nom. Sonos, c’est le spécialiste du multiroom connecté. Sa seule mission est de faire de l’audio, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il le fait vraiment très bien. Alors certes, la gamme Sonos a un coût, mais vous ne trouverez pas un semblant d’équivalence chez d’autres concurrents, tout simplement parce que Sonos ne cherche pas à copier ses concurrents, simplement à faire du Sonos.

Fort d’une gamme d’enceintes très riche et variée, de la barre de son au sub en passant par la One, discrète mais punchy ou encore la Five et son coffre infini. Il manquait à Sonos une enceinte mobile. Pas tout à fait! Me direz-vous car il y a bien la Sonos Move. Alors oui, la Move est mobile mais trop encombrante pour être facilement transportable. C’est donc pour combler ce manque que Sonos a conçu la Roam.

Une enceinte mobile, à peine plus grande que le mug domo-blog, pour laquelle au sortir de la boîte, on se demande bien quelle en sera la qualité sonore dans un si petit boîtier et est-ce qu’on va bien retrouver la signature sonore de Sonos dans ces proportions.

Livrée dans un petit écrin, telle une pièce d’orfèvrerie, Sonos ne lésine pas sur le packaging. Il faut dire qu’au tarif de l’enceinte, on s’attend forcément à de telles prestations.

Comme toujours avec Sonos, la qualité de finition est impeccable. Le design est soigné et on retrouve cette particularité que peu importe le sens où vous posez l’enceinte, il sera toujours écrit Sonos. Le diable est dans les détails !

Format pocket donc comme dit plus haut. A peine plus grosse que la main, c’est vraiment une enceinte nomade destinée à vous suivre partout. Avec son autonomie pouvant aller jusqu’à 10 heures d’écoute, ses nombreux modes de connexion et sa certification IP67 qui en fait une enceinte totalement étanche qui résiste à une immersion de 30 minutes à 1 mètre de fond, la Sonos Roam colle tout à fait à l’étiquette d’enceinte nomade tout terrain. Que ce soit à la plage, sous la pluie ou au bord de la piscine, la Roam est prête à vous suivre partout.

Un panneau de commande qui ne comporte que 4 boutons, mais bien plus de fonctions finalement. Et ce micro qui, nous le verrons plus loin transforme la Roam en l’assistant connecté de votre choix, puisqu’avec Sonos, vous avez le choix du roi. Que vous soyez plutôt Google ou Alexa, tout est possible.

Au dos de l’enceinte, on retrouve le port de rechargement USB type C, un standard dans le monde du mobile maintenant. Puis un autre bouton, qui permet quant à lui d’allumer la Roam et switcher deux modes de connexion.

La sonos Roma et la connectivité Bluetooth

La Sonos Roam, tout comme sa grande soeur la Move introduit une grande nouveauté chez Sonos, il s’agit de la connectivité Bluetooth. En effet, pendant longtemps cantonnée à la connexion wifi, parfaite pour un système statique multiroom, mais quand il est question de mobilité, c’est quand même le Bluetooth qui l’emporte. Il était donc obligatoire pour la marque d’apporter la possibilité de coupler directement son smartphone ou sa tablette en Bluetooth. De plus, pour les utilisateurs Apple, toute la gamme Sonos embarque la technologie AirPlay 2 d’Apple pour streamer du son en sans fil, simplement et d’une simple tape dans le centre de contrôle de l’iPhone.

Toujours est-il que le Bluetooth est aussi présent, et que vous soyez sur iPhone ou Android, vous pourrez tout à fait diffuser votre playlist favorite en Bluetooth depuis votre smarthone.

Installation et configuration de la Sonos Roam

Si le Bluetooth est un premier step, toute la puissance de la Roam passe par son intégration à l’application mobile Sonos. Pour ajouter la Roam à votre groupe d’enceintes existantes, il suffit simplement de démarrer la procédure d’association et se laisser guider par l’assistant.

L’assistant vous guide tout au long de la procédure, vous expliquant au passage les différentes fonctions disponibles. C’est par exemple la fonction auto Trueplay qui permet à l’enceinte de constamment tester son environnement de diffusion pour restituer un son toujours le plus pur et juste en fonction du contexte d’écoute. Une fonction vraiment très appréciable.

Le moment venu, il est demandé de confirmer l’ajout de l’enceinte au groupe. Faites Ajouter et c’est parti.

Le code d’association vous est alors directement dicté par l’enceinte et le micro du smartphone se charge de lire ce code et le traiter pour vous, vous n’avez rien à faire, vous êtes un simple spectateur de cette procédure. Un mode assisté pour le coup, très assisté !

Il est temps de finaliser l’intégration pour enfin passer aux choses sérieuses. C’est terminé !

La Roam fait maintenant partie intégrante de votre groupe d’enceinte et peut ainsi permettre de couvrir une nouvelle pièce pour une écoute musicale multiroom encore plus immersive. De part sa conception et ses attributs, cette dernière trouvera tout naturellement sa place dans une nouvelle pièce qui est la terrasse, la véranda ou mieux encore au bord de la piscine ou du spa.

La Sonos Roam et les assistants connectés

Les assistant connectés, car oui, que vous soyez pro Google ou pro Alexa, tout est possible avec Sonos. Vous n’avez qu’à faire le choix de l’assistant à installer sur votre enceinte nomade Sonos pour le voir lui aussi vous suivre partout. Simple, pratique et très efficace.

Pour mon cas, j’ai mis de côté depuis un moment les assistants Google, préferant plutôt ceux d’Amazon, mais c’est une histoire de goût. Pour ce faire, il faut donc tout simplement lier son compte Amazon avec l’application Sonos, et voilà la Roam capable de comprendre et interagir avec vous par le biais de l’IA et la synthèse vocale d’Alexa.

Là encore un assistant vous guide tout au long de l’installation, c’est donc une chose très simple à faire.

Enfin pour pousser l’assistance jusqu’au bout, il vous sera demandé, si ce n’est pas encore fait, de lier votre service musical favori (Tunein, Spotify, Deezer, etc …). Vous n’aurez plus ensuite qu’à demander à Alexa ou Google de lancer la musique ou la playlist de votre choix.

La Sonos Roam et la qualité sonore? Que peut bien donner une si petite enceinte?

Probablement pas grand chose à première vue … Et pourtant, c’est là que toute l’expertise de Sonos prend son sens. Ils ont réussi l’impossible, faire de cette enceinte si compacte, un dispositif capable de restituer des basses si profondes que l’on en vient à se demander s’il n’y a pas un double fond? 16,8 x 6,2 x 6cm pour 430 grammes. On est quand même sur des dimensions, il faut le dire minimes. Ajoutez à cela que l’enceinte embarque une batterie qui lui confère une autonomie de 10 heures et la partie électronique qui comporte tout de même un processeur quad core cadencé à 1,4Ghz et 1Go de mémoire, sans oublier la partie micro pour l’assistant vocal.

On se demande donc quelle place il reste pour loger la partie audio et par conséquent, comme a fait Sonos pour produire un son si riche dans une si petite boîte! Bien entendu, nous ne sommes pas sur le même niveau sonore qu’une One et encore moins une Five, mais tout de même, en comparaison avec une Ultimate Ears Boom de Logitech par exemple, le son est de meilleure qualité sur la Roam.

L’autre particularité de Sonos est de ne jamais communiquer sur la puissance comme le font d’autres. C’est même devenu un sport avec celui qui affichera les Watts RMS, valeur représentative de la puissance de l’enceinte mais inférieure à la puissance max. Ou celui qui, pour tromper le client, va plutôt afficher 250W. C’est bien souvent la puissance maximale, qui n’est absolument pas représentative et trompeuse, mais en RMS, le chiffre étant moindre, c’est moins vendeur…

Chez Sonos pas de guerre des W, la puissance est inconnue, tout ce qu’il faut savoir, c’est quelle est au rendez-vous. Le chiffre importe peu, ce qui compte c’est bien la qualité.

Faut-il acheter cette Sonos Roam ?

Si c’est uniquement pour faire de l’écoute audio depuis un smartphone sur la plage, pourquoi pas, mais autant se tourner vers une enceinte Bluetooth standard qui sera moins chère et tout aussi bonne. En revanche, si vous recherchez une enceinte nomade AirPlay, parée à encaisser les chocs, résistante à l’eau et qui propose une bonne autonomie, la Roam est une bonne candidate. Enfin, si vous êtes équipé en Sonos à la maison, que dire si ce n’est : foncez! Avec un tarif de 179€, la Roam est la moins chère des enceintes sonos. Elle propose à la fois la diffusion multiroom ou nomade via AirPlay ou directement en Bluetooth. Enfin, elle propose un assistant vocal qui est un plus, et le vrai plus : une qualité audio et une puissance tout à fait bluffante pour un si petit objet.

On aime au domo-lab, je me suis fait plaisir en achetant cette Roam pour couvrir l’extérieur avec un rappel de la musique diffusée dans la maison, le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle remplit parfaitement sa mission et je ne regrette absolument pas mon achat!

L'avis du domo-lab
  • Desing
  • Autonomie
  • Connectivité
  • Qualité sonore
  • Tarif
4.3

Résumé

Comme toujours Sonos propose un produit de grande qualité, le tout dans des proportions minimes. Une enceinte parfaite pour ajouter une dose de mobilité à votre multiroom Sonos.



Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Choix box domotique
promos domotique

La sonos Roma et la connectivité Bluetooth

La Sonos Roam, tout comme sa grande soeur la Move introduit une grande nouveauté chez Sonos, il s’agit de la

Installation et configuration de la Sonos Roam

Si le Bluetooth est un premier step, toute la puissance de la Roam passe par son intégration à l’application mobile

La Sonos Roam et les assistants connectés

Les assistant connectés, car oui, que vous soyez pro Google ou pro Alexa, tout est possible avec Sonos. Vous n’avez

La Sonos Roam et la qualité sonore? Que peut bien donner une si petite enceinte?

Probablement pas grand chose à première vue … Et pourtant, c’est là que toute l’expertise de Sonos prend son sens.

Faut-il acheter cette Sonos Roam ?

Si c’est uniquement pour faire de l’écoute audio depuis un smartphone sur la plage, pourquoi pas, mais autant se tourner

  • La sonos Roma et la connectivité Bluetooth
  • Installation et configuration de la Sonos Roam
  • La Sonos Roam et les assistants connectés
  • La Sonos Roam et la qualité sonore? Que peut bien donner une si petite enceinte?
  • Faut-il acheter cette Sonos Roam ?