Accueil » Domotique » Sobriété énergétique : Comment la domotique peut aider à réduire sa consommation ?
Domotique

Sobriété énergétique : Comment la domotique peut aider à réduire sa consommation ?

sobriete-energetique-domotique-guide-comment-reduire-simplement-conseils

Depuis quelques jours le gouvernement ne cesse de prévenir la population française qu’il va falloir collectivement réduire la consommation d’énergie de sorte à ce que les restrictions, voire que les coupures soient évitées. En effet, la situation extrêmement tendue entre les marchés financiers, la guerre en Ukraine, les efforts écologiques à fournir rapidement et l’été record enregistré ont généré une tension extrême sur l’énergie, et cela sans parler des très nombreux réacteurs nucléaires à l’arrêt pour des raisons de maintenance.

Le constat est sans équivoque, dans l’hypothèse où nous aurions un hiver aussi extrême que l’été que nous venons de passer, il est fort à parier qu’il n’y aura pas assez d’énergie pour alimenter l’ensemble des foyers et des entreprises pendant les phases de pic cet hiver. Il nous faut donc agir au plus vite tant qu’il est encore temps et même si nous avons brulé la chandelle par les deux bouts pendant toutes ces années.

Avant que l’état vienne à nous dicter des recommandations pour réduire sa facture avec des gestes simples, voyons, de notre point de vu de domoticiens, comment mettre à profit nos systèmes domotiques, voire nos objets connectés dans cette réduction de la consommation, sans forcément se restreindre.

La sobriété énergétique, ça commence par des gestes simples du quotidien

Éteindre la lumière quand on quitte une pièce, ouvrir les volets au lieu d’allumer la lumière, fermer les volets juste avant la tombée de la nuit pour conserver la chaleur à l’intérieur, réduire la consigne de chauffage dans les chambres et favoriser la pièce de vie, réduire le temps passé sous la douche ou couper les appareils en veille… Ce sont tant de gestes simples qui peuvent rapidement et de manière transparente faire réduire notre consommation et par conséquent participer à cet effort collectif.

Mais saviez-vous que la domotique et les objets connectés au travers de règles et scénarios simples permettent de faire tout cela pour vous ? Voyons quelques exemples de mise en pratique avec des périphériques que vous possédez certainement déjà ! Alors si en plus on peut mettre à profit ces équipements pour participer à cet effort sans devoir investir et forcer la génération d’une dépense supplémentaire tant sur le point financier que sur le bilan carbone, c’est une démarche « Win/Win » où tout le monde est gagnant !

La prise connectée pour couper l’alimentation des appareils en un geste

Nous l’avons vu dans notre série fil rouge de l’année avec plusieurs tests et guides autour de la consommation d’énergie, la prise connectée est l’objet connecté qui se révèle sans doute le plus utile dans cette démarche, tout en restant le plus économique. En effet, comme nous l’avons démontré au travers d’un guide que vous retrouvez ci-dessous, une prise connectée embarquant la mesure de consommation permet très facilement via un système domotique tels que Jeedom, Eedomus ou Home Asssitant, d’analyser et comprendre la courbe de consommation d’un appareil. En fonctionnement, mais également en veille. L’analyse exemple de notre guide démontre très clairement qu’un ordinateur, même en veille peut consommer beaucoup d’énergie

Suivre la consommation des appareils simplement

Quelles solutions domotiques pour suivre la consommation électrique en Zigbee et faire des économies simplement ?

Quelles solutions domotiques pour suivre la consommation électrique en Zigbee et faire des économies simplement ?

En 2022, l’électricité a encore augmenté de façon exponentielle et cela devrait malheureusement continuer sur les mois à venir. Il devient donc de plus en plus important de faire attention…


Cela vaut pour de nombreux appareils de la maison qui, plutôt que de passer en veille devraient directement voir leur alimentation coupée pour consommer 0W dans ces phases totalement inutiles. La prise connectée est donc le parfait équipement pour répondre à cette problématique de manière automatique, simple et sans faille. On sait tous que si l’on compte sur nous pour assurer cette tâche, cela ne durera qu’un temps, ou alors il y aura des ratés et nous ne penserons pas toujours à débrancher le chargeur du smartphone, la TV ou d’autres appareils du quotidien quand nous ne les utilisons pas.

Avec la prise connectée plus de problème. Un simple et rapide scénario qui va mesurer la consommation de l’appareil va être capable de couper la prise quand la consommation détectée sera inférieure à un certain seuil. Cela indiquant alors que l’appareil est en veille.

Exemple de scénario domotique Jeedom pour couper les appareils en veille

Exemple d’un simple scénario domotique Jeedom qui coupe la prise quand la machine vient à consommer moins de 5W (veille) – domo-blog

En ZigBee, en Z-Wave ou en WiFi, il y a l’embarras du choix ! Attention toutefois si vous optez pour le Wi-Fi qui est la solution la plus économique, vous devrez éviter les prises Tuya qui ne permettent pas de remonter l’information de la consommation sous le système domotique. Favorisez plutôt les prises Meross, qui elles en revanche le permettent. Sinon, la prise WiFi Nous compatible Tasmota et MQTT est aussi compatible et dispose d’un excellent rapport qualité/prix.

Le détecteur de mouvement pour éteindre les lumières quand il n’y a plus personne dans la pièce

C’est un autre geste du quotidien que nous, ou plus particulièrement les enfants, ont tendance à oublier. Couper la lumière quand on sort d’une pièce. C’est pourtant simple, mais pas toujours appliqué ou pas directement. Pourtant, quand vous quittez la pièce, si personne d’autre n’est dans la pièce, vous gaspillez tout simplement de l’électricité inutilement.

Les détecteurs de mouvements, associés à l’éclairage permet de savoir quand il n’y a plus personne dans une pièce et éteindre la lumière en conséquence.

Exemple de scénario domotique pour gérer la lumière automatiquement

Exemple d’un scénario domotique d’extinction eedomus – © domo-blog

Autre avantage, puisque celui-ci se chargera bien évidement également de l’allumage de la lumière, mais uniquement dans le cas où la luminosité est inférieure à un certain seuil. Une manière supplémentaire de gérer de manière intelligente la lumière dans les pièces de passage.

Exemple d’un scénario domotique d’allumage eedomus – © domo-blog

Cela peut se faire via un système domotique et un scénario comme ci-dessus avec le système Eedomus, mais également avec une solution maison connectée de type Philips Hue, Ikea ou encore Lidl qui propose depuis la semaine dernière un détecteur de mouvement économique et performant.

Les détecteurs sont nombreux en fonction de votre système domotique ou de votre solution maison connectée en oeuvre dans la maison. Vous avez sans doute déjà ce type de détecteur chez vous si vous avez déployé de la domotique. Si toutefois vous cherchez une référence performante, sachez que le détecteur Zigbee Aqara est un des plus performants dans la gamme économique. Sinon, le dernier né de chez Lidl est aussi un capteur à prendre en considération tout comme celui de Ikea Tradfri.

Automatisez l’eclairage simplement

Quelle est la meilleure solution pour automatiser un éclairage dans un lieu de passage ?

Quelle est la meilleure solution pour automatiser un éclairage dans un lieu de passage ?

Que ce soit dans un environnement domotique, ou plus généralement au sein de la maison connectée, automatiser la gestion d’une lumière dans un espace ou une pièce de passage est…


Le micromodule pour gérer les volets au rythme du soleil et profiter de la chaleur naturelle

La gestion automatique des volets peut aussi aider dans cette démarche économique. En effet, le simple fait d’ouvrir les volets pour laisser entrer le soleil et ses pouvoirs de chauffage naturel au travers de la vitre, mais également la maîtrise de la fermeture au bon moment le soir, peut permettre à conserver la chaleur à l’intérieur du logement.

Le soleil est une source naturelle de chaleur, autant profiter de cette source qui avec ces simples gestes au quotidien permettront de limiter la compensation par un système de chauffage qui consomme de l’énergie.

Module Fibaro Z-Wave pour volets roulants – © domo-blog

Mettre en place un interrupteur connecté ou des micromodules domotiques derrière les commutateurs de vos volets roulants peuvent donc faire sens et accompagner cet effort de manière efficace. Au-delà du fait de simplifier la gestion de vos volets ou de les centraliser en un même point, cette gestion intelligente associée à un capteur de luminosité et/ou d’un état du jour qu’un système domotique est capable de gérer dynamiquement sans besoin de matériel supplémentaire, peut vous aider à générer des économies de chauffage.

Exemple d’une automatisation sous le système Home Assistant

L’automatisation ci-dessous permet sous Home Assistant de piloter l’ouverture des volets exposés au sud, si les données météo indiquent un ensoleillement de la position de la maison.

# Exemple de scenario d'automatisation des ouvertures
- id: '1264233778131'
  alias: volet baie sud ouverture
  description: gest volet salon sud
  trigger:
  - entity_id: binary_sensor.soleil_azimuth_volet_baie_sud
    from: 'off'
    platform: state
    to: 'on'
# Cette automatisation se déclenche si le binary_sensor ci-dessus passe de off à on
  condition:
  - condition: state
    entity_id: input_select.modevoletbaie
    state: Natural hot
# A condition que notre input_select soit sur Natural hot
  - condition: template
    value_template: '{{ state_attr("cover.volet_baie_sud", "current_position") < 90 }}'
# Et à condition que le volet soit ouvert à moins de 90
  action:
  - data:
      entity_id: cover.volet_baie_sud
      position: 100
    service: cover.set_cover_position

Dans la même logique, on pourra jouer sur la fermeture automatique en se basant sur l’heure du couché de soleil grâce à l’intégration Sun de Home Assistant.

Là encore il existe plusieurs solutions et sous plusieurs formes et plusieurs protocoles. Il ne reste qu’à faire le choix du module qui correspond à votre installation. Z-wave, Zigbee ou Wi-Fi, il y a en a pour toutes les installations et tous les budgets.

Le thermostat connecté pour réguler efficacement le chauffage tout en restant dans la limite des 19 degrés

La ligne de conduite est claire, l’état ne cesse de répéter qu’il faudrait un effort collectif également autour du chauffage qui est un poste énergétique important qui pèse dans la balance de la consommation en hiver. Réduire la consigne de température d’un degré permet de réaliser une économie de 7% sur la facture. En passant de 21°C à 19°C on peut alors espérer un gain intéressant, sans forcément le ressentir dans la maison. Mais pour que cette baisse de consigne soit la plus transparente possible d’un point de vue confort, il faut obligatoirement l’associer à une régulation intelligente du système de chauffage.

utilisation-tado-tete-application-gestion

Le thermostat connecté permet cette régulation dynamique et intelligente. Si un thermostat traditionnel le permet aussi dans une certaine mesure, il ne tient pas compte des autres éléments qui vont permettre une optimisation fine et précise de la régulation au quotidien. Un thermostat connecté, de part sa connectivité est capable d’aller chercher d’autres données cruciales qui lui permettront d’ajuster sa régulation et par conséquent de diminuer la consommation.

En se basant sur des données telles que la météo pour anticiper les écarts de températures ou encore votre présence au domicile pour en réduire automatiquement la consigne pendant vos phases d’absence.

Le thermostat connecté a aussi un autre avantage, celui de disposer d’une interface de configuration simplifiée et assistée. Combien d’entre vous lisent ces lignes et n’ont jamais tout compris aux différentes touches et fonctions de leur thermostat de chauffage, se contentant au strict minimum … Le thermostat connecté se configure depuis une application mobile et offre de nombreux assistants pour vous mâcher le travail. Vous n’aurez donc pas à vous creuser la tête pour disposer de la meilleure régulation pour votre maison.

Des solutions aussi disponibles en chauffage collectif

Thermostat connecté : Quelles solutions en chauffage collectif ?

Thermostat connecté : Quelles solutions en chauffage collectif ?

Vous êtes plusieurs à m’avoir contacté à la suite de mon guide sur la sélection de 7 thermostats connectés pour optimiser son chauffage à la maison. Sur les différentes questions…


Facilement connectable à la domotique, un assistant vocal ou d’autres services cloud, celui-ci s’alimente d’autres sources d’informations pour améliorer continuellement la consommation tout en évitant le coup de chaud ou le coup de froid… Soit un confort optimal, une réduction de la facture et une participation à l’effort collectif.

Notez que les thermostats connectés peuvent faire l’objet d’une réduction d’impôts si vous en équipez votre logement. De quoi compenser une partie de l’investissement.

Il existe plusieurs thermostats connectés sur le marché, mais 3 sortent clairement du lot. Tado, Netatmo et Google Nest sont sans conteste les plus répandus, simples, polyvalents et performants. Notez qu’il existe aussi des vannes thermostatiques connectées qui permettront de réguler la température des chambres efficacement tout en favorisant le réchauffement de la pièce de vie.

Limiter la consommation d’eau dans la douche de manière simple et visuelle

Si vous avez des enfants, vous aurez sans doute remarqué que du côté de la douche, il y a sans doute quelques efforts à faire également pour limiter le gaspillage d’eau… Cela vaut aussi pour les plus grands, même si nos enfants remportent la palme sur ce poste. Alors quoi de mieux et plus efficace qu’un code couleur pour indiquer et faire prendre conscience très simplement de la quantité d’eau qui s’écoule ?

Avec le pommeau Hydrao, l’internet des objets a vu fleurir une belle invention qui sans grande technicité, propose un moyen efficace et universel de comprendre qu’il faut écourter la douche et commencer à arrêter le gaspillage.

hydrao-aloe-test-application-ios-phoneXS

Le pommeau est équipé d’un turbine de comptage et de LED pour indiquer à l’utilisateur une couleur différente par palier de litres d’eau écoulés. Simple, visuelle et efficace, la connectivité permet également en approchant un smartphone du pommeau d’en connaître la consommation en eau.

Des solutions anti gaspi sous la douche

Arrêtons le gaspillage de l’eau avec Hydrao et son pommeau connecté Aloé

Arrêtons le gaspillage de l’eau avec Hydrao et son pommeau connecté Aloé

L’eau devient un poste énergétique important dans une famille. L’eau est précieuse au même titre que l’électricité dans un poste économique au sein d’une famille. En réduire sa consommation est…


L’autoproduction solaire pour compenser une partie de sa consommation électrique

C’est la dernière innovation phénomène de ces derniers mois. La possibilité pour tous de commencer à produire rapidement et simplement une petite quantité d’électricité qui est consommée directement par le foyer. Pas de travaux lourds, pas de déclaration particulière, un simple kit à poser et à brancher sur une prise de la maison et c’est tout !

beem-energy-installation-kit-panneaux-solaires-1
Kit solaire Beem energy – © domo-lab

Si ce genre de kit n’a pas pour vocation à vous rendre autonome en électricité, il permet toutefois de compenser une partie de votre consommation (talon de consommation), et par conséquent vous aider à réduire votre consommation, sans la changer ! Alors si à cela vous ajoutez les quelques conseils distillés un peu plus haut dans ce guide, vous verrez forcément votre facture réduire et votre participation active à l’effort collectif vis à vis de la sobriété énergétique.

Produisez une partie de votre électricité

Test de Beem Energy : Le kit solaire simple pour produire son électricité en autoconsommation

Test de Beem Energy : Le kit solaire simple pour produire son électricité en autoconsommation

Crise des énergies oblige, notre fil rouge à la rédaction cette année est la consommation d’électricité et plus particulièrement les différents moyens connectés permettant de la réduire sans se restreindre…




Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Naviguer dans ce guide

La sobriété énergétique, ça commence par des gestes simples du quotidienLa prise connectée pour couper l’alimentation des appareils en un

La sobriété énergétique, ça commence par des gestes simples du quotidien

Éteindre la lumière quand on quitte une pièce, ouvrir les volets au lieu d’allumer la lumière, fermer les volets juste

La prise connectée pour couper l’alimentation des appareils en un geste

Nous l’avons vu dans notre série fil rouge de l’année avec plusieurs tests et guides autour de la consommation d’énergie,

Le détecteur de mouvement pour éteindre les lumières quand il n’y a plus personne dans la pièce

C’est un autre geste du quotidien que nous, ou plus particulièrement les enfants, ont tendance à oublier. Couper la lumière

Le micromodule pour gérer les volets au rythme du soleil et profiter de la chaleur naturelle

La gestion automatique des volets peut aussi aider dans cette démarche économique. En effet, le simple fait d’ouvrir les volets

Le thermostat connecté pour réguler efficacement le chauffage tout en restant dans la limite des 19 degrés

La ligne de conduite est claire, l’état ne cesse de répéter qu’il faudrait un effort collectif également autour du chauffage

Limiter la consommation d’eau dans la douche de manière simple et visuelle

Si vous avez des enfants, vous aurez sans doute remarqué que du côté de la douche, il y a sans

L’autoproduction solaire pour compenser une partie de sa consommation électrique

C’est la dernière innovation phénomène de ces derniers mois. La possibilité pour tous de commencer à produire rapidement et simplement

  • Naviguer dans ce guide
  • La sobriété énergétique, ça commence par des gestes simples du quotidien
  • La prise connectée pour couper l’alimentation des appareils en un geste
  • Le détecteur de mouvement pour éteindre les lumières quand il n’y a plus personne dans la pièce
  • Le micromodule pour gérer les volets au rythme du soleil et profiter de la chaleur naturelle
  • Le thermostat connecté pour réguler efficacement le chauffage tout en restant dans la limite des 19 degrés
  • Limiter la consommation d’eau dans la douche de manière simple et visuelle
  • L’autoproduction solaire pour compenser une partie de sa consommation électrique