Accueil » Domotique » Home Assistant » Test Home Assistant Yellow : La box domotique HA pro, évolutive, très flexible et Matter ready
Home Assistant

Test Home Assistant Yellow : La box domotique HA pro, évolutive, très flexible et Matter ready

test-home-assistant-yellow-box-domotique-evolutive-pro

S’il y a quelques temps, utiliser la domotique Home Assistant n’était possible que via l’utilisation d’un support d’installation hardware alternatif, il existe maintenant deux types de box fabriquées avec des composants soigneusement et rigoureusement sélectionnés pour permettre une expérience parfaite et une certaine simplicité de mise en oeuvre. Mais comme Nabu Casa n’a pas pour habitude de faire les choses à moitié, quand ils ont décidé de lancer une box domotique, il ont voulu proposer des solutions simples, pratiques, flexibles et évolutives.

Il y a donc la box Home Assistant Green que nous avons déjà vue en test complet sur le blog. Il s’agit de la version la plus simple et accessible pour démarrer la domotique Home Assistant. La box Home Assistant Green et la box avec un carte mère verte (green), à droite sur l’image.

boîtier crystal qui laisse entrevoir les composants – © domo-blog

Puis il y a la Home Assistant Yellow, la box à gauche de l’image avec sa carte mère… Jaune (Yellow), vous aurez compris la logique, simple et visuelle pour les différencier.

Yellow vs Green – © domo-blog

Home Assistant : 2 box et de grandes différences

Mais la différence entre les deux versions ne s’arrêtent bien sûr pas qu’à cette notion de couleur. Il y a bien évidement un sens derrière tout cela. Je le disais plus haut, Green et la déclinaison simple, pratique et facile de Home Assistant. Mais l’expérience Home Assistant, c’est avant tout des passionnés de la domotique DIY, c’est pourquoi la seconde déclinaison (Yellow) est, elle aussi, orientée vers le DIY. Si dans les deux cas les composants sont soigneusement sélectionnés pour un fonctionnement optimal de la box quelle soit jaune ou verte. La déclinaison Yellow n’est pas “plug and play”, du moins pas immédiatement, car il y a toujours cette petite expérience DIY poursuit ce projet.

Yellow vs Green – © domo-blog

L’idée avec Home Assistant yellow est de proposer une base, cette carte mère jaune qui permet une base solide avec l’essentiel, mais là encore sous plusieurs déclinaisons (PoE ou non), et permettre à l’utilisateur de choisir les caractéristiques techniques qu’elle comportera en matière de mémoire vive, processeur et stockage. Pas commun, mais ingénieux et surtout évolutif, c’est finalement une idée assez brillante.

les ports HA Yellow – © domo-blog

Yellow, c’est avant tout une base solide la carte mère jaune, point de départ pour l’aventure domotique

En effet, Yellow, c’est avant tout ce PCB (carte mère) jeune, qui affiche fièrement sa marque et ses détails au travers de son boitier crytal.

Home Assistant Yellow, vue de dos – © domo-blog

Mais le plus intéressant se passe en face avant avec l’ensemble des détails directement annotés qui vont permettre à l’utilisateur de “composer” ou dimensionner sa box domotique selon ses choix, ses critères et/ou son budget. Nous avons ici une déclinaison PoE, mais il existe une seconde version avec bloc d’alimentation externe. La version PoE est selon moi la plus intéressante, sous réserve d’avoir un switch PoE à la maison. Ensuite, la puissance de la box va se définir en fonction du Compute Module qui y sera installé.

Et oui, quand on parle Domotique DIY, le Raspberry Pi n’est jamais vraiment très loin. Vous l’aurez donc compris, c’est un Raspberry pi 4 qui va orchestrer la domotique et agir comme le coeur de la Yellow.

© domo-blog

L’avantage du Raspberry pi Compute Module 4 est qu’il se décline en plus d’une dizaine de version. Suivant votre choix, avec ou sans stockage interne eMMC, un avantage du CM4 qui abandonne enfin la carte SD pour un stockage fiable. Pour fonctionner dans HA Yellow, il y a tout de même une condition à respecter, il faudra au minimum une version 16Go de stockage. Pour la version mémoire du CM4, c’est au choix 4 ou 8Go, sachant que 4Go sont amplement suffisant.

Dans mon cas, j’ai fait le choix d’un CM4 4GB Lite. C’est-à-dire qu’il ne comporte 4Go de mémoire vive et pas de stockage eMMC. Un avantage pour s’approvisionner car obtenir un CM4 8Go 32Go de eMMC est encore compliqué, cher et avec des délais de livraison parfois énormes. Avec un CM4 lite, 4Go, que j’ai payé moins de 50€ et obtenu en 48h, je n’ai surtout pas à me soucier du stockage, car Home Assistant Yellow dispose d’un port SSD, alors pourquoi s’embêter avec un CM4 rare, onéreux et seulement 32Go de ram, quand on peut utiliser un SSD NVMe 250Go rapide et performant pour moins cher… Attention toutefois, il semble que certain SSD ne soient pas compatibles avec la Yellow.

Le SSD Samsung 980 que j’ai choisi, en plus de son excellente réputation est parfaitement compatible avec la Home Assistant Yellow en tant que stockage principal.

Une box domotique sur mesure – © domo-blog

Assemblage des compostants de Home Assistant Yellow

Installer le Raspberry Pi CM4 dans Home Assistant Yellow est très simple à réaliser. Le boitier de la box s’ouvre très facilement, pas de clips énervants ni même besoin d’un tournevis. Les pieds sont en fait des vis très facilement dévissables à la simple force des doigts. Une fois ouvert, il n’y a pas de question à se poser car tout est indiqué sur la carte mère. Même le sens de branchement du Compute Module 4.

Mise en place du CM4 sur la Yellow – © domo-blog

Il n’y a alors qu’à le positionner, mettre les 4 vis pour le maintenir solidement ancré sur la carte puis venir apposer les pads thermiques avant la pose du radiateur.

Pads thermiques et radiateurs founis avec la box – © domo-blog

La pose du dissipateur est tout aussi simple, on utilise les deux clips à ressort pour le maintenir en appui sur la carte mère de sorte à jouer correctement son rôle de dissipation et le tour est joué.

Refroidissement passif pour le CM4 – © domo-blog

Vient ensuite la connexion du SSD, là aussi simple et rapide, il n’y a qu’une vis à retirer et remettre.

SSD en place – © domo-blog

Il ne reste alors qu’à remonter le tout et passer à la préparation du support d’installation.

Installer Home Assistant sur la Yellow : Une procédure simple

C’est un Raspberry Pi qui est utilisé dans la Home Assistant Yellow. Alors la préparation du support d’installation va se passer avec l’excellent logiciel maison de la fondation Rpi, Raspberry pi Imager. Il vous faudra une clé USB pour préparer le système dessus et venir le déverser ensuite dans la box au premier démarrage, comme on ferait une clé bootable de Windows 10.

1. Pour ce faire, on lance Raspberry Pi Imager et on sélectionne le type de support Raspberry Pi 4.

2. Il faut ensuite naviguer dans Other specific-purpose OS.

3. Puis la section Home Assistant and home automation.

4. Tout naturellement sur la page d’après, on sélectionne la section Home Assistant.

5. Enfin, on ne choisit pas l’image HAOS classique, mais la version OS Installer for Yellow.

6. Il ne reste plus qu’à choisir la clé USB comme support de destination puis lancer l’écriture.

7. C’est terminé, il ne reste plus qu’à retirer la clé USB de l’ordinateur et l’insérer dans un des ports USB de la Yellow.

Installation de Home Assistant sur Yellow

Il ne reste plus qu’à démarrer la box domotique Yellow avec le bloc d’alimentation pour la version sans PoE ou simplement en branchant le câble réseau pour la version PoE et patienter.

l’alimentation PoE, quelle bonne idée – © domo-blog

Contrairement à la Home Assistant Green, la yellow ne dispose pas de port HDMI. La box est orientée pour des utilisateurs un peu plus avancés, mais finalement pas besoin d’écran pour suivre l’avancement de l’installation, il suffit juste d’observer les LED.

Installation en cours – © domo-blog

Vert et rouge au démarrage, puis la LED orange va clignoter tout le temps de l’installation. Il faut patienter tant que la LED Orange clignote. Quand la LED rouge et fixe, l’installation est terminée, il est alors temps de tout débrancher, USB et alimentation et rebrancher uniquement l’alimentation.

Installation terminée – © domo-blog

La box démarre et apparait sur votre réseau local, voilà Home Assistant Yellow opérationnel et prêt à piloter la maison connectée de manière efficace.

Home Assistant Yellow : D’excellentes performances même avec un CM4 Lite

Bien que j’utilise un Compute Module 4 Lite avec 4Go de mémoire et sans espace de stockage, les performances de ma Yellow sont clairement au rendez-vous.

Des performances au top pour la box Yellow avec notre setup – © domo-blog

C’est l’avantage d’utiliser un matériel qui se compose de composants soigneusement sélectionnés pour un fonctionnement optimisé par les équipes Home Assistant. Un Raspberry Pi CM4 Lite 4Go est donc amplement suffisant, et pourra dans tous les cas dans quelques années, quand il sera nécessaire de donner un second souffle au système domotique, être très simplement replacer par une version plus puissante et actualisée pour continuer à utiliser la même coquille pour son système domotique, un vrai plus.

Zigbee, Thread et Matter, tous préconfigurés sur Home Assistant Yellow

Etant donné que la carte mère de Home Assistant Yellow dispose d’une puce Zigbee ezsp et donc aussi capable de travailler sur Thread en plus du Zigbee, elle est même préconfigurée par l’installeur et vous n’avez alors rien à faire si ce n’est commencer à associer vos périphériques domotiques avec.

Zigbee, Matter, Thread, tout est déjà configuré sur Yellow – © domo-blog

ZHA, Matter, et Thread sont effectivement déjà configurés et fonctionnels si vous vous rendez dans les intégrations.

Par où commencer avec la domotique Home Assistant Yellow ?

Si la version Green de la box Home Assistant est probablement la plus simple pour démarrer en domotique, si votre volonté est d’investir dans un système évolutif et que vous désirez vous impliquer dans la stratégie domotique de votre maison, cette déclinaison Yellow est aussi un excellent choix.

Si cette box n’est pas plug and play comme sa petite soeur, l’assemblage et la mise en route restent très accessibles. Nous vous l’expliquons pas à pas dans ce guide, il n’y a qu’à suivre les étapes pour y parvenir. Gros avantage, vous avez la possibilité de faire évoluer les performances dans le temps sans devoir changer de matériel. Vous n’aurez qu’à remplacer la version du Compute Module par une plus performante et le tour est joué. Une fois démarré, le premier conseil que je vous donne et de mettre en place un système de sauvegarde. Pour cela nous avons deux guides pour vous, soit sur le réseau local sur un NAS, soit dans le cloud. Voire les deux.

home-assistant-guide-sauvegarde-google-drive

Comment sauvegarder Home Assistant sur Google Drive en 2024 ?

La sauvegarde d’un système domotique est primordiale. Cette dernière si elle est correctement exécutée, permet de remonter le système rapidement en case de crash, plantage ou instabilité en quelques minutes seulement sans rien perdre des différentes configurations faites sur Home…

home-assistant-backup-sauvegarde-nas-synology-guide-tuto-samba-share

Comment sauvegarder Home Assistant vers un NAS Synology ou partage réseau

Nous l’avons déjà vu avec le cas de la domotique Jeedom, les autres systèmes domotiques, Home Assistant inclus n’échappent pas à la règle. Comme tout système informatique, aucun n’est infaillible, tous peuvent potentiellement venir à tomber en panne, c’est pourquoi…


L’organisation est la clé d’une domotique durable

Un système domotique fiable et performant qui dure dans le temps, c’est avant tout un système domotique bien organisé. Pour cela, je vous invite à consulter quelques guides pratiques qui vous seront très utiles.

home-assistant-guide-organisation-fichier-configuration-yaml-code

Découvrez les packages YAML Home Assistant pour mieux organiser la configuration de votre domotique

La domotique Home Assistant permet de tout faire. Cela est lié à la puissance du code yaml sur lequel repose tout le systeme domotique, qui est facilement modifiable pour faire un peut tout ce que l’on veut. Que ce soit…

home-assistant-guide-convention-nommage-automatisation-best-practices

Convention de nommage pour les automatisations Home Assistant, le guide ultime

Les amis, j’aimerais aborder avec vous aujourd’hui une notion très souvent oubliée mais pourtant très importante, il s’agit de la convention de nommage à adopter pour les automatisations Home Assistant. Le système domotique Home Assistant, mais également les autres systèmes…

home-assistant-guide-install-code-visual-studio-code-web

Utilisez Visual Studio Code pour personnaliser Home Assistant plus simplement

Nous avons vu au travers de nombreux guides sur le blog, que la domotique Home Assistant, bien que maintenant très accessible avant de mettre les mains dans le code devient encore plus puissante si l’on trifouille le code. Pour cela,…


HACS, MQTT et Zigbee2MQTT, la base

Les extensions sont nombreuses, mais pour commencer comme il faut, une fois que vous avez mis en place un stratégie d’organisation de votre système et un système de sauvegarde efficace, il est temps de taper dans le dur et déployer la base de votre système. Que ce soit HACS, ce dépôt où des centaines d’intégrations y sont disponibles est tout simplement un indispensable et on vous explique comment l’installer sur votre HA Yellow. Puis vient le choix du protocole domotique. C’est un standard bien ancré et puisque la box Home Assistant Yellow dispose nativement d’une puce Zigbee, sans besoin d’y ajouter un dongle, Zigbee2MQTT s’impose.

Bien que ZHA soit aussi une option, je vous conseille de déployer Zigbee2mqtt sur votre Yellow pour gérer le réseau domotique Zigbee. Et puisque l’un ne va pas sans l’autre et que MQTT permet de connecter bien d’autres systèmes de manières efficaces à la domotique Home Assistant, déployez aussi un broker MQTT sur votre Yellow.

home-assistant-guide-mqtt-zigbee2mqtt

Comment installer MQTT et Zigbee2MQTT sur Home Assistant 2024?

Nous avons vu plusieurs manières d’installer les services broker MQTT et Zigbee2MQTT sur le blog, mais une autre manière intéressante reste à vous faire découvrir, il s’agit d’une intégration complète à la domotique Home Assistant des deux services. Avec ce…

home-assistant-hacs-guide-installation

Comment installer HACS sur Home Assistant 2024 et étendre les possibilités de votre domotique

guide mis à jour le 15 janvier 2024 HACS pour Home Assistant Community Store, c’est tout simplement un indispensable pour la customisation de home assistant. Intégrations, composants du Frontend ou encore automatisations C’est dans ce market alternatif que la communauté…


Et après ?

Après, la liste de choses pratiques à faire avec HA est longue et nous avons une large série d’articles et guides sur domo-blog. Je vous invite donc à faire le tour de nos guides pour trouver l’inspiration et les reproduire chez vous, vous avez une Home Assistant Yellow, une box domotique taillée pour durer et endurer, alors foncez et domotisez !

Domo-blog a fait le choix de ne pas polluer votre lecture avec de la publicité. Vous trouverez cependant des liens affiliés vers les produits recommandés dans le contenu. Cela ne perturbe en rien votre experience de lecture et permet de financer le blog.
Vous pouvez également soutenir le blog en m'offrant un café sur Ko-Fi.


discord

Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je teste, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog et mon podcast Domotique Chronique pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

2 Comments

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Salut 🙂

    Si je calcule rapidement, avec des tarifs au 8 juillet 2024, il faut compter autour de 260€ pour reproduire le kit présenté, c’est ça ?

    Merci 🙂

    • Hello,
      oui, après le tarif depend de ce que tu possèdes déjà, si tu as un SSD, ou un CM4 déjà en ta possession, ou si tu fais le choix d’un CM4 avec stockage… les combinaisons sont multiples. C’est d’ailleurs tout l’avantage de cette box.
      Un peu plus chère que la Grren, mais évolutive, et pas besoin de dongle Zigbee additionnel.

construction et domotique
promos domotique
Choix box domotique
promos domotique

Home Assistant : 2 box et de grandes différences

Mais la différence entre les deux versions ne s’arrêtent bien sûr pas qu’à cette notion de couleur. Il y a

Yellow, c’est avant tout une base solide la carte mère jaune, point de départ pour l’aventure domotique

En effet, Yellow, c’est avant tout ce PCB (carte mère) jeune, qui affiche fièrement sa marque et ses détails au

Assemblage des compostants de Home Assistant Yellow

Installer le Raspberry Pi CM4 dans Home Assistant Yellow est très simple à réaliser. Le boitier de la box s’ouvre

Installer Home Assistant sur la Yellow : Une procédure simple

C’est un Raspberry Pi qui est utilisé dans la Home Assistant Yellow. Alors la préparation du support d’installation va se

Installation de Home Assistant sur Yellow

Il ne reste plus qu’à démarrer la box domotique Yellow avec le bloc d’alimentation pour la version sans PoE ou

Home Assistant Yellow : D’excellentes performances même avec un CM4 Lite

Bien que j’utilise un Compute Module 4 Lite avec 4Go de mémoire et sans espace de stockage, les performances de

Zigbee, Thread et Matter, tous préconfigurés sur Home Assistant Yellow

Etant donné que la carte mère de Home Assistant Yellow dispose d’une puce Zigbee ezsp et donc aussi capable de

Par où commencer avec la domotique Home Assistant Yellow ?

Si la version Green de la box Home Assistant est probablement la plus simple pour démarrer en domotique, si votre

L’organisation est la clé d’une domotique durable

Un système domotique fiable et performant qui dure dans le temps, c’est avant tout un système domotique bien organisé. Pour

HACS, MQTT et Zigbee2MQTT, la base

Les extensions sont nombreuses, mais pour commencer comme il faut, une fois que vous avez mis en place un stratégie

Et après ?

Après, la liste de choses pratiques à faire avec HA est longue et nous avons une large série d’articles et

  • Home Assistant : 2 box et de grandes différences
  • Yellow, c’est avant tout une base solide la carte mère jaune, point de départ pour l’aventure domotique
  • Assemblage des compostants de Home Assistant Yellow
  • Installer Home Assistant sur la Yellow : Une procédure simple
  • Installation de Home Assistant sur Yellow
  • Home Assistant Yellow : D’excellentes performances même avec un CM4 Lite
  • Zigbee, Thread et Matter, tous préconfigurés sur Home Assistant Yellow
  • Par où commencer avec la domotique Home Assistant Yellow ?
  • L’organisation est la clé d’une domotique durable
  • HACS, MQTT et Zigbee2MQTT, la base
  • Et après ?