VOUS ÊTES ICI: Accueil » Guides » Comment automatiser la VMC simplement, sans domotique et sans travaux ? Avec SwitchBot !
Guides

Comment automatiser la VMC simplement, sans domotique et sans travaux ? Avec SwitchBot !

comment-automatiser-vmc-sans-domotique-sans-outils

Nous avons déjà vu un guide pour domotiser sa VMC sur le blog. Cependant, j’ai découvert au fil du temps et des échanges réguliers que j’ai avec vous, que ce guide peut parfois être délicat à mettre en place chez vous. Plusieurs arguments sont avancés, comme la technicité du câblage ou encore l’accès compliqué au moteur de la VMC qui est bien souvent dans les combles de la maison. Un espace réduit, obscure et pas toujours simple d’accès.

J’ai récemment fait la découverte de Switchbot, un module connecté pourtant pas tout jeune, que je connaissais mais que je n’avais encore pas eu l’occasion de prendre en main. Soucieux de vous proposer des solutions à vos problématiques domotiques et après avoir découvert SwitchBot au travers d’un test, il m’est venu l’idée de connecter la VMC sans aucun travaux. Verdict, après quelques semaines de gestion automatique de ma VMC avec SwitchBot, je dois avouer que le test est une réussite. Voyons alors comment procéder, simplement et sans prise de tête pour passer la VMC en vitesse 2 en cas d’humidité dans la salle de bain et repasser en vitesse 1 une fois l’humidité évacuée.

Comment automatiser la VMC sans outils, sans travaux, sans connaissance électrique et sans domotique ?

Vous l’aurez compris, cela se passe avec SwitchBot. Non pas un mais deux modules afin de gérer les deux états de la VMC. SwitchBot, c’est également toute une gamme de produits dont une sonde de température/Humidité. Cette dernière sera donc nécessaire à notre montage. Enfin pour orchestrer le tout, la gamme SwitchBot étant connecté en Bluetooth, il sera nécessaire d’utiliser la passerelle cloud.

La configuration des Bots

Une fois en possession du matériel, nous pouvons commencer.

  1. Avant toute chose, il faut disposer de l’application mobile SwitchBot sur votre smartphone et y coupler les deux modules Bot configurés en commutation. Je ne détaille pas cette partie car nous l’avons déjà vue dans un précédent test du Bot que vous pouvez consulter ici.

2. Il faut ensuite disposer les deux Bots de part et d’autre de l’interrupteur de commande de la VMC. J’avais pour mon cas 2 Bots noirs, mais sachez qu’ils existent aussi en blanc pour plus de discrétion.

La sonde de température et Humidité

Élément déclencheur de notre automatisme, la sonde d’humidité SwitchBot. Cette dernière relève précisément et régulièrement le taux d’humidité de la pièce ainsi que sa température. Installée au bon endroit dans la salle de bain, cette dernière sera en mesure d’ordonner aux bots quand basculer d’une vitesse à l’autre pour réguler l’humidité de la pièce.

Sortie de sa boîte, la sonde est jolie et dispose d’un large écran qui permet de voir les valeurs mesurées en un coup d’oeil.

  1. Afin d’ajouter la sonde à l’environnement SwitchBot, il faut simplement choisir Meter dans la liste des périphériques à ajouter, puis effectuer une pression longue sur le bouton au dos du module.

2. En quelques secondes, le module est détecté et ajouté à votre application. Aussi simple que cela. Très rapidement les premières valeurs mesurées seront affichées sous l’application. On distingue que ces trois périphériques sont connectés en Bluetooth pour le moment, il faut donc passer à l’ajout de la passerelle avant de poursuivre.

Le HUB SwitchBot Mini : L’ouverture vers les scénarios complets

La passerelle (ou HUB) est l’élément qui fait le lien entre les ondes courtes du Bluetooth et la connexion wifi de la maison. Avec ce dernier, plus besoin de se situer à proximité du module pour en lire sa valeur pour le piloter. De plus, cela ouvre d’autres fonctionnalités comme le pilotage depuis un autre système (box domotique, Assistant vocal, IFTTT…) mais aussi les scénarios.

Le Hub SwitchBot n’est rien de plus qu’un appareil qui convertit le signal BT en Wifi pour dispose d’une intelligence en plus au travers du cloud. Ce dernier se branche sur un port USB 5V classique pour l’alimenter. En 2021, on en trouve un peu partout. En ce qui me concerne, c’est le Amazon Echo Flex de la salle de bain qui alimentera ce module.

  1. Pour installer ce module, choisissez Mini HUB dans la liste des périphériques et lancez la configuration Wifi de ce dernier.

2. Tout aussi simple à ajouter que les autres périphériques le HUB Mini se voit très rapidement ajouté au système. Il sera ensuite nécessaire d’aller dans les paramètres de chaque autre module pour activer le service cloud.

3. Une fois fait, vous verrez l’icône Bluetooth laisser place à un petit nuage pour confirmer la connectivité au cloud SwitchBot. À présent, nous pouvons passer au scénario. Pour cela, rendez-vous dans l’onglet scène de l’application et créez un nouveau scénario. Ajouter une condition de déclenchement et sélectionnez le dispositif Meter.

4. Nous désirons faire un déclenchement en fonction du taux d’humidité, faites alors ce choix parmi les déclencheurs possibles puis définissez un seuil qui enclenchera la vitesse 2 de la VMC.

5. Choisissez ensuite l’action à exécuter quand le taux d’humidité dépassera les 75%. Dans le cas suivant, on coupe la vitesse 1 et on active la vitesse 2.

6. Faites-en de même avec le seuil bas qui repassera la VMC en vitesse 1 et le tour est joué !

Conclusion

Votre VMC est à présent automatisée et saura basculer de la petite à la grande vitesse automatiquement sans rien avoir à faire. Mieux encore, pour faire cela nous n’avons pas eu recours à un système domotique, ni même user d’aucun outil ou côtoyer l’électricité ! Une manière de faire de la domotique sans avoir à monter un système complexe ou même manipuler un outil. Un guide parfait pour qui veut automatiser simplement. Un guide qui peut parfaitement s’utiliser dans d’autres domaines que le cas présent. Automatisation d’un éclairage par exemple.

Vous êtes locataire et ne souhaitez pas modifier l’électricité de la maison ou vous êtes simplement allergique au bricolage. Avec SwtichBot, découvrez une façon de domotiser sans modifier ! Dans la finalité, nous obtenons le même résultat qu’avec notre guide basé sur un module Z-Wave Fibaro, mais beaucoup plus simple à mettre en oeuvre. Personnellement, je suis agréablement surpris par cette gamme SwitchBot qui est très réactive et simple d’utilisation.



Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Comment automatiser la VMC sans outils, sans travaux, sans connaissance électrique et sans domotique ?

Vous l’aurez compris, cela se passe avec SwitchBot. Non pas un mais deux modules afin de gérer les deux états

La sonde de température et Humidité

Élément déclencheur de notre automatisme, la sonde d’humidité SwitchBot. Cette dernière relève précisément et régulièrement le taux d’humidité de la

Le HUB SwitchBot Mini : L’ouverture vers les scénarios complets

La passerelle (ou HUB) est l’élément qui fait le lien entre les ondes courtes du Bluetooth et la connexion wifi

Conclusion

Votre VMC est à présent automatisée et saura basculer de la petite à la grande vitesse automatiquement sans rien avoir

  • Comment automatiser la VMC sans outils, sans travaux, sans connaissance électrique et sans domotique ?
  • La sonde de température et Humidité
  • Le HUB SwitchBot Mini : L’ouverture vers les scénarios complets
  • Conclusion