Accueil » Maison connectée » Actu smart home » Faites fuir les cambrioleurs pour quelques euros avec le simulateur de présence HomeShadows
Actu smart home

Faites fuir les cambrioleurs pour quelques euros avec le simulateur de présence HomeShadows

test-home-shadows-generateur-d'ombres-presence

Nous avons découvert le HomeShadows il y a quelques semaines via notre confrère Hervé de Abavala. Un produit à la fois intrigant et intéressant. Vous le savez, au domo-lab, nous aimons nous faire notre propre opinion des produits pour vous donner notre ressenti. Ni une ni deux, j’ai commandé un Home Shadows juste avant de partir en vacances, timing parfait. Malheureusement, vacances obligent, je n’ai pas eu l’occasion de rédiger l’article avant, mais un retour d’expérience après quelques semaines d’utilisation est encore mieux et puis la période de vacances n’est pas encore terminée pour tout le monde, voilà donc un test qui tombe à point nommé.

Qu’est-ce que HomeShadows ?

Une fois n’est pas coutume, il ne s’agit pas d’un objet connecté ! Toutefois, il s’agit tout de même d’un objet intelligent qui s’intègre parfaitement dans la maison connectée et qui, selon moi, gagne à être connu. En effet HomeShadows ne nécessite pas d’être connecté au réseau Wi-Fi de la maison et ne peut pas être piloté/déclenché depuis son smartphone ou son système domotique. Enfin, en théorie, car en pratique, vous allez voir que j’ai tout de même connecté un peu l’objet pour un usage encore plus intelligent.

Le principe de l’objet est donc assez simple. Il s’agit d’un projecteur lumineux à base de 60 LED puissantes, qui dispose d’un diffuseur composé de multiples petites loupes allongées. Vient ensuite s’ajouter un procédé breveté qui génère des zones d’ombres sur une des loupes du diffuseur. Concrètement, une bande vient à se noircir, puis redevient lumineuse, laissant alors d’autres bandes du diffuseur s’assombrir à leur tour.

Aperçu de l’appareil en fonctionnement – © domo-blog

Bien sûr, le système est tout de même intelligent puisqu’il embarque un algorithme qui génère toujours cette ombre de manière totalement dynamique et aléatoire. En effet un effet de balayage continu et toujours cadencé au même rythme serait rapidement détecté comme un leurre par une personne malveillante qui opérerait une « surveillance » de la maison.

Avec HomeShadows en revanche, si l’appareil est correctement disposé dans la pièce, comme l’explique la documentation, il est bien difficile, voire impossible de différencier les ombres générées par l’appareil d’une réelle activité humaine à l’intérieur de la maison.

Démonstration de Home Shadows vu depuis l’extérieur – © domo-blog

Simple à mettre en place

Tout est bien indiqué dans le manuel (en français en plus). L’objet s’utilise idéalement face à la fenêtre, mais il faut pour cela un rideau opaque qui ne soit pas occultant comme ce genre de rideau par exemple, ça fonctionne très bien avec chez moi. Sinon, si la fenêtre ne dispose pas de rideau, c’est aussi possible, mais dans ce cas, il devra être installé de sorte à projeter la lumière et les ombres sur le mur face à la fenêtre. Je trouve cette seconde possibilité moins efficace et réaliste. La première étant vraiment très efficace.

Attention toutefois, comme mentionné dans les commentaires Amazon, l’appareil est un peu trop lumineux et l’effet d’ombre mériterait d’être plus prononcé pour un meilleur effet. Là encore, la solution proposée dans les commentaires qui consiste simplement à un morceau de scotch opaque de chaque côté sur 4 ou 5 cm change tout et rend l’effet encore plus efficace.

La modification qui réduit la luminosité et amplifie l’effet d’ombre – © domo-blog

Un mode auto pour une gestion simple mais intelligente

Si l’appareil est somme toute basique malgré ses capacités intéressantes, il dispose toutefois d’un mode auto sur son interrupteur, en plus des positions ON et OFF qui lui permettent de s’activer automatiquement quand la luminosité chute sous la barre des 2 Lux ainsi qu’une extinction automatique après 6 heures de fonctionnement. De quoi continuer à alimenter cette simulation de présence, simple, mais tout de même intelligente. En effet, des ombres qui bougent à la fenêtre de 18h à 7h du matin toutes les nuits, même si c’est dynamique et bien exécuté, ça ne tient pas la route non plus.

Seul actionneur de l’appareil pour 3 positions, rien de plus simple – © domo-blog

Encore plus intelligent integré dans un scénario de simulation de présence

Si l’appareil fait déjà le travail de manière autonome, pour aller plus loin dans une maison connectée, il s’intègre très bien dans une routine de simulation de présence. Pour ce faire, bien que le HomeShadows ne dispose d’aucune connectivité, il suffit de le connecter à une prise connectée et programmer son allumage ainsi que son extinction dans un scénario Eedomus, Jeedom ou encore Home Assistant, mais également via une routine Alexa ou Google Assistant !

En définitif, si vous avez déjà un scénario de simulation de présence qui s’active quand vous enclenchez l’alarme, vous pourriez parfaitement avoir quelque chose comme :

Aperçu d’un scénario domotique qui embarque le pilotage du simulateur d’ombres – © domo-blog

Vous l’aurez compris, les possibilités sont infinies. Simplement ce petit boîtier vient apporter du dynamisme et encore plus de réalité à cette simulation de présence, laissant alors perplexes des personnes malveillantes qui font du repérage dans le quartier et qui iront sans doute voir ailleurs où c’est plus calme…

Simple, pratique et économique !

Dénué de toute connectivité, ce petit boîtier qui ne reste pas moins intelligent est disponible pour une trentaine d’euros et fait très bien le travail. J’étais septique, je dois avouer que le résultat est très efficace.

Homeshadows Shadow Presence Simulator 15 V

 Stock épuisé
dernière maj 24 mai 2022 20 h 31 min


Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Add Comment

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qu’est-ce que HomeShadows ?

Une fois n’est pas coutume, il ne s’agit pas d’un objet connecté ! Toutefois, il s’agit tout de même d’un

Simple à mettre en place

Tout est bien indiqué dans le manuel (en français en plus). L’objet s’utilise idéalement face à la fenêtre, mais il

Un mode auto pour une gestion simple mais intelligente

Si l’appareil est somme toute basique malgré ses capacités intéressantes, il dispose toutefois d’un mode auto sur son interrupteur, en

Encore plus intelligent integré dans un scénario de simulation de présence

Si l’appareil fait déjà le travail de manière autonome, pour aller plus loin dans une maison connectée, il s’intègre très

Simple, pratique et économique !

Dénué de toute connectivité, ce petit boîtier qui ne reste pas moins intelligent est disponible pour une trentaine d’euros et

  • Qu’est-ce que HomeShadows ?
  • Simple à mettre en place
  • Un mode auto pour une gestion simple mais intelligente
  • Encore plus intelligent integré dans un scénario de simulation de présence
  • Simple, pratique et économique !