VOUS ÊTES ICI: Accueil » Blog » Raspberry » Guides Raspberry pi » Le Raspberry pi et la ligne de commande, quelques bases utiles
Guides Raspberry pi

Le Raspberry pi et la ligne de commande, quelques bases utiles

commande-terminal-raspberry-pi-notions

Qu’on se le dise. Le Raspberry pi à beau disposer d’une interface graphique, la façon la plus complète est puissante de le contrôler reste la ligne de commande. La ligne de commande est une culture bien ancrée dans le monde de Linux.

Mais c’est quoi la ligne de commande?

La ligne de commande, c’est une interface entièrement textuelle. Une interface vieillotte et austère qui n’a pas beaucoup évolué, voir pas ou peut depuis ses débuts. Il s’agit d’une fenêtre textuelle dans laquelle vous saisissez des commandes et vous recevez des informations en retour. Aussi appelée console ou shell, ce n’est ni plus ni moins l’endroit ou vous questionnez le système d’exploitation et lui envoyer des ordres à exécuter via des commandes, d’ou son nom de ligne de commande.

La ligne de commande, une culture bien ancrée chez les linuxiens

Eh oui, maîtriser la ligne de commande de votre Raspberry Pi c’est débrider son potentiel pour en faire une carte à tout faire, puissante et complète, sans jamais avoir à utiliser la souris!

Cela va même encore plus loin, si vous maîtrisez la ligne de commande, votre Raspberry Pi pourra tourner de A à Z sans jamais se voir connecté à un périphérique tel q’un écran, un clavier ou une souris! En effet, une simple connexion SSH depuis votre PC, votre MAC ou bien sur votre distribution Linux et prenez le contrôle de la petite carte magique.

Initier une connexion ssh

Avant même d’envoyer des commandes au Raspberry Pi, il faudra effectivement initier une connexion. Pour cela plusieurs solutions selon le système d’exploitation, je vais rester ici sur la ligné des mes différents articles autour du Raspberry Pi, je vous parle toujours de Putty pour échanger avec le RPi, c’est donc par l’intermédiaire de Putty que nous allons initier cette connexion.

Pour cela munissez-vous simplement de l’adresse IP du Raspberry et utilisez les identifiants par défaut, à savoir: pi / raspberry.

Vous obtenez alors une ligne:

Vous êtes connecté !

Point sur le SSH

ssh-secure-connexion

Le SSH pour Secure SHell est tout simplement un protocole de communication sécurisé. Ce protocole impose un échange de clés de chiffrement à la première connexion. A l’issue de cet échange, les trames TCP sont toutes chiffrées. Il devient alors compliqué de déchiffrer une trame interceptée par un hacker, qui sans la clé ne pourra pas déchiffrer son contenu.

Se déplacer dans les répertoires

Suite à la connexion, vous vous trouverez dans le répertoire courant de l’utilisateur (ici l’utilisateur pi), vous pouvez afficher ce répertoire courant simplement avec la commande suivante:

Une commande qui paraît étrange et semble correspondre à une demande de password mais non! Tout simplement pwd pour Print Working Directory, rien à voir avec un éventuel mot de passe donc.

Maintenant, déplaçons-nous dans les répertoires. Pour cela, utilisons la commande cd. Cette commande permet de naviguer entre les différentier répertoires du système. Par exemple, si vous êtes dans le répertoire /home/pi et que vous souhaitez vus rendre dans le répertoire /home, saisissez simplement la commande suivante:

La commande cd .. Permets en effet monter d’un cran dans l’arborescence.

Admettons qu’a présent, vous souhaitez retourner dans le répertoire /home/pi, vous vous trouvez déjà dans /home, utiliser alors la commande suivante:

Voilà, vous savez maintenant comment vous déplacer dans l’arborescence des répertoires.

Une fois dans un répertoire, il peut être intéressant de lister son contenu pour savoir quel chemin suivre. Pour cela, utilisez la commande suivante:

En effet, la commande ls permet d’afficher le nom des répertoires et des fichiers que contient le répertoire courant.

Petite variante à la commande ls, si vous désirez afficher les fichiers cachés qui sont nommés avec un . devant sous Linux, utilisez la commande suivante:

Vous aurez plus de fichiers listés à l’écran avec cette commande, c’est normal, vous avez à présent demandé au système de vous retourner l’intégralité des fichiers présents dans le répertoire courant, y compris les fichiers cachés!

Et l’autocomplétion alors?

autocompletion-tab-keyboard-linux

La ligne de commande est tout de même bien faite. En effet, l’informaticien est un peu paresseux, il a alors inventé l’autocomplétion, un système qui facilite et accélère le déplacement dans les répertoire en ligne de commande. Tout se passe avec la touche TAB du clavier.

Lorsque vous manipulez les grands fichiers, il peut devenir pénible de saisir les noms complets des fichiers. Commencez à taper le nom du fichier et pressez la touche TAB, magie le reste s’affiche tout seul. L’autocomplétion complétera alors la totalité du nom du fichier s’il est le seul à se prénommer ainsi.

Sinon, s’il y a plusieurs fichiers au nom similaire, le système complétera autant que possible le nom. Dans ce cas, pressez à nouveau TAB pour afficher les choix possibles.

Partir à l’aventure de la ligne de commande

aventure-ligne-commande-linux

Vous savez à présent naviguer entre les différents répertoires du Raspberry Pi, il est temps de partir à l’aventure, comment? Avec la commande help!

En effet, à n’importe quel moment, vous pouvez avoir recourt à la commande help il vous sera alors proposé les commandes et arguments possibles pour avancer dans cette belle aventure qu’est la ligne de commande.

 

Conclusion

C’est à vous de jouer à présent! Le meilleur moyen d’apprendre à manipuler la ligne de commande Linux, c’est encore de l’utiliser souvent! Alors, jetez-vous à l’eau! Vous verrez toute la puissance qu’une petite ligne de texte peut contenir !

Abonnez vous
NE MANQUEZ
PLUS RIEN
Recevez les prochains
articles par mail
JE M' ABONNE

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Aurélien Brunet

Informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données, un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 avec ma première box domotique l'eedomus associée à un raspberrypi et quelques développements personnels. Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la smart home!

Abonnez vous
NE MANQUEZ
PLUS RIEN
Recevez les prochains
articles par mail
JE M' ABONNE
close-link
NOEL 2 DOMO-BLOG

Venez Jouer
avec nous !

Cette année Noel sera connecté
JOUER
#Noel2DOmoBlog
close-link