Accueil » Domotique » Optez pour un NAS Terramaster F2-423 pour héberger votre système domotique
Domotique

Optez pour un NAS Terramaster F2-423 pour héberger votre système domotique

nas-terramaster-domotique-test-f2-423

Nous avons déjà vu de nombreuses solutions et supports pour hérberger le système domotique. L’un d’entre eux, sans aucun doute, le plus rapide et économique est le Raspberry Pi 4. Seulement, la pénurie de composants qui a succédé la crise de covid-19 et qui perdure aujourd’hui encore, a vu les chaînes de production du fameux Raspberry Pi 4 grandement perturbées. Pénurie qui est loin de se résorber et qui au-delà de la rareté du fameux sésame, ce dernier a vu son tarif tripler.

Etant donné que le Raspberry Pi 4 dans sa version la plus puissante (8Go) n’est pas prêt à revoir ses stocks revenir à la normale et par conséquent son tarif non plus, il est nécessaire d’envisager d’autres supports d’installation. Au regard du tarif du RPi qui est monté en flèche, les petits NAS deviennent des supports de choix pour la domotique. En plus de disposer de caractéristiques intéressantes, un NAS dispose d’un avantage énorme qui est sa redondance de données natives. De fait, on passe du Raspberry Pi et sa carte SD fragile et incertaine à deux disques durs redondés qui garantissent une grande tolérance de panne.

Autre avantage du NAS, au-delà du fait que vous pouvez aussi l’utiliser pour d’autres usages en plus de la domotique, certains comme le Terramaster F2-423, supporte la virtualisation et la conteneurisation docker. Vous l’aurez compris, ce NAS a tout pour plaire et satisfaire à 100% un projet de serveur domotique performant, fiable et sécurisé associé à du stockage et de la sécurisation de vos données diverses et variées.

Un petit NAS qui a de la puissance sous le capot

Ce F2-423 embarque un processeur quad core Intel cadencé à 2Ghz accompagné d’un mode turbo capable de pousser la fréquence à 2.9Ghz. Une puissance de calcul intéressante donc, associée à 4Go de RAM DDR4 par défaut qu’il est possible d’étendre jusqu’à 32Go. Autant dire qu’il y a de la marge et que ce NAS est un support parfait pour faire de la virtualisation dans la maison connectée. On peut aisément prévoir d’y installer son système domotique, ce que nous allons vous proposer ici, mais la puissance embarquée permet facilement de se créer un second environnement de test à coté de la domotique de prod. On peut même imaginer d’autres systèmes domotiques en test, c’est aussi tout à fait possible sur ce même support.

Ajoutons à la mémoire extensible, la possibilité d’installer 2 disques SSD M.2 NVMe pour accélerer le cache et l’efficacité du stockage RAID. Les deux emplacements disques sont capables d’être configurés en RAID 0 ou RAID 1.

Coté réseau, ce F2-423 dispose de deux ports 2,5BgE qui permettent une bande passante haut débit déjà élevée en usage à l’unité, mais ces deux ports peuvent aussi être doublés via un agrégat qui porte alors le débit

Quels disques durs pour ce NAS ?

Il existe plusieurs sortes de disques durs sur le marché. Certains disques sont dit spécifiques pour les NAS. Bien que ces disques disposent de certaines caractéristiques étudiés pour cet usage, cela ne justifie pas l’écart de prix important appliqué. Je vous conseille donc d’utiliser des disques durs “classiques” qui produiront le même résultat pour moins cher. Ce n’est pas parce que vous investissez dans un disque spécialement fait pour les NAS, qu’il durera plus longtemps qu’un disque classique…

Selon le besoin, si vous désirez simplement utiliser votre NAS pour héberger la domotique et quelques VM, ainsi qu’un peu de fichiers, optez pour deux disques de 1To ou 2To. L’écart n’étant pas très important entre les deux, les 2To sont plus intéressants.

Si vous désirez utiliser votre NAS pour y faire de la domotique sous VM ou docker mais aussi un espace de stockage important pour la maison ou encore un serveur multimédia Plex, il est préferable de vous tourner vers deux disques de 3 ou 4To minimum.

Last updated on 4 décembre 2022 15 h 09 min

Notez qu’avec deux disques de 4To, vous n’aurez pas 8To de stockage mais bien 4To ! C’est cette “perte” de donnée qui sera aussi la garantie de la sécurisation de vos données. Sacrifice important et nécessaire donc.

Si comme moi, vous avez des disques durs dans un tiroir qui ne sont pas de la même marque mais correspondent au niveau des caractéristiques, sachez que vous pouvez également partir sur cette option. Pour monter une grappe RAID, il faudra idéalement deux disques de même capacité, avec les mêmes caractéristiques de rotation et de cache. Pour le reste la marque importe peu. C’est un bon moyen de recycler deux disques de 1To qui sont encore en bon état.

Le montage des disques dans les rack du NAS Terramaster est très simple. La marque propose un système de fixation rapide qui ne nécessite pas d’outil pour une opération réalisée en quelques secondes.

Le système d’exploitation des NAS Terramaster

Très proche de ce que propose Synology, si bien qu’on a même l’impression de se trouver sous DSM, l’OS Synology. Il s’agit toutefois d’un OS spécifique pour les NAS Terrastation qui reprend dans les grandes lignes ce qui fait la force des NAS Synology, un autre bon point.

L’installation/initialisation de TOS est simple et assistée, il n’y a qu’à suivre l’assistant et se laisser guider dans la mise en route du NAS qui ne prend que quelques minutes.

L’assistant vous guide de la création du compte administrateur jusque dans la création du RAID.

En moins de 10 minutes vous avez accès à la mire de login du système et pouvez commencer à profiter de votre nouveau NAS.

Les applications disponibles

On en voudrait toujours plus bien évidemment, mais le store applicatif de TOS est déjà bien garni. L’essentiel y est, de quoi faire tout ce qu’un NAS permet. Du serveur web au système de sauvegarde embarqué en passant par un serveur multimédia Plex ou encore, ce qui nous intéresse le plus, un serveur de virtualisation via VirtualBox ou un conteneur Docker.

C’est donc le célèbre VirtualBox qui est embarqué dans TOS pour lui permettre de faire de la virtualisation. Un logiciel très connu et réputé pour son efficacité dans son rôle de créer des systèmes virtualisés. Pas de solution propre à Terramaster donc comme le propose Synology, mais le choix d’un pilier de la virtualisation ! Un autre bon point. Si vous avez déjà pratiqué les VM avec VirtualBox, vous ne serez pas dépaysé ! Nous avons du côté du domo-lab eu aucun mal à exécuter le système d’exploitation du Raspberry Pi sous une VM, bien pratique pour effectuer des tests au domo-lab. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans un prochain guide.

L’installation du système domotique sur le NAS Terramaster

Nous avons déjà parlé à de nombreuses reprises de l’installation d’un système domotique virtualisé, que ce soit Jeedom ou Home Assistant. Etant donné que ce NAS Terramaster F2-423 supporte également Docker, je vous propose donc cette fois d’y installer la domotique Home Assistant sous Docker. C’est tout aussi simple, voire même plus !

Une fois le package Docker installé sur le NAS, ouvrez-le et recherchez simplement homeassistant dans l’onglet Enregistrement. Sélectionnez le premier de la liste puis téléchargez-le.

Rendez-vous ensuite dans l’onglet Image pour voir l’état du téléchargement. Une fois téléchargé, il ne reste plus qu’à lancer l’image.

Effectuez le paramétrage du conteneur selon vos besoins et appliquez pour démarrer l’instance.

Après quelques secondes, vous aurez accès à votre système domotique via l’url http://adresse-ip-du-conteneur:8123

Vous voilà sous votre nouveau système domotique surpuissant, virtualisé sur votre NAS Terramaster. Pour continuer la configuration de votre système domotique Home Assistant, je vous invite à consulter nos nombreux guides qui traitent du sujet. Vous y trouverez l’essentiel pour sécuriser et personnaliser votre nouveau système domotique Home Assistant.

Faut-il opter pour ce NAS pour y installer son système domotique ?

Au vu de la pénurie des Raspberry Pi et la flambée des prix associée, le NAS est une excellente alternative qui offre puissance, performance et sécurité. La redondance des données qu’offre un NAS est sans pareil face à un PC , un NUC ou un Raspberry Pi, de plus la puissance du NAS vous permet d’envisager tout un tas d’autres usages bien pratiques dans une maison.

Que ce soit pour monter un serveur multimédia ou sécuriser vos sauvegardes personnelles et documents, le NAS consomme peu d’énergie et offre de grandes possibilités.

Pour ce NAS avec quelques VM et un rôle de stockage, ce dernier consomme moins de 20W, soit une consommation très réduite face à un PC.

courbe de consommation du NAS Terramaster – © domo-blog

Si nous avons fait le choix d’y installer Home Assistant, vous aurez remarqué qu’il est également possible d’y installer Jeedom. C’est d’ailleurs l’autre système qui tourne lui aussi sur ce NAS pour y réaliser divers tests.

Ce NAS est donc un excellent support pour la domotique, entre autres services très pratiques dans une maison connectée (ou pas).



Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Add Comment

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

construction et domotique
promos domotique
Choix box domotique
promos domotique

Un petit NAS qui a de la puissance sous le capot

Ce F2-423 embarque un processeur quad core Intel cadencé à 2Ghz accompagné d’un mode turbo capable de pousser la fréquence

Quels disques durs pour ce NAS ?

Il existe plusieurs sortes de disques durs sur le marché. Certains disques sont dit spécifiques pour les NAS. Bien que

Le système d’exploitation des NAS Terramaster

Très proche de ce que propose Synology, si bien qu’on a même l’impression de se trouver sous DSM, l’OS Synology.

Les applications disponibles

On en voudrait toujours plus bien évidemment, mais le store applicatif de TOS est déjà bien garni. L’essentiel y est,

L’installation du système domotique sur le NAS Terramaster

Nous avons déjà parlé à de nombreuses reprises de l’installation d’un système domotique virtualisé, que ce soit Jeedom ou Home

Faut-il opter pour ce NAS pour y installer son système domotique ?

Au vu de la pénurie des Raspberry Pi et la flambée des prix associée, le NAS est une excellente alternative

  • Un petit NAS qui a de la puissance sous le capot
  • Quels disques durs pour ce NAS ?
  • Le système d’exploitation des NAS Terramaster
  • Les applications disponibles
  • L’installation du système domotique sur le NAS Terramaster
  • Faut-il opter pour ce NAS pour y installer son système domotique ?