Accueil » Domotique » Test caméra Keen Ranger PT : Solaire et 4G spécialement étudiée pour les animaux
Domotique

Test caméra Keen Ranger PT : Solaire et 4G spécialement étudiée pour les animaux

On ne présente plus la marque de caméra Reolink, qui en quelques années seulement a complètement chamboulé le monde de la vidéosurveillance. Proposant un très large éventail de caméras, de la caméra Ethernet PoE 4K à la caméra Wi-Fi, en passant par la caméra entièrement autonome qui utilise la donnée cellulaire (3G/4G) et l’énergie solaire. Bien que le catalogue soit déjà très riche, la marque ne cesse d’innover et de proposer de nouvelle référence. C’est notamment le cas de cette Keen, une nouvelle marque propulsée par Reolink, qui vise à proposer une toute nouvelle catégorie.

La toute première caméra Keen est une caméra totalement autonome dotée d’un panneau solaire qui transforme l’énergie solaire en électricité tout au long de la journée pour remplir la batterie qui sera utilisée à la tombée du jour. La connectivité est quant à elle assurée par un module cellulaire 3G/4G qui nécessite une carte SIM donc et permet une totale indépendance.

Une caméra qui ressemble beaucoup à la Argus PT de Reolink, mais qui dispose d’une teinte camouflage pour se fondre dans la masse et passer totalement inaperçue dans la surveillance des animaux. La vision nocturne est elle aussi adaptée au animaux puisque cette keen dispose d’un mode infrarouge invisible à l’oeil nu, de quoi ne pas effrayer les animaux et pouvoir les saisir sur les images sans risque de les effrayer.

La teinte camouflage remplit très bien son rôle, si bien que disposée dans un buisson, en prenant un peu de recul, il est bien compliqué de voir qu’une caméra y est positionnée.

C’est un vrai point fort pour cette caméra qui pourra très bien, de par sa totale autonomie aussi bien en énergie qu’en connectivité, être utilisée par des chasseurs souhaitant surveiller le passage du gibier, ou les amoureux de la nature qui pourront facilement capter quelques animaux sauvages en forêt.

Le panneau solaire, lui aussi dispose de cette teinte camouflage, de quoi réellement passer inaperçu.

Une carte SD déjà embarquée !

Cette caméra IP Keen dispose en effet d’une carte SD Lexar de 32Go déjà insérée dans son emplacement pour sauvegarder les images capturées. Il faudra donc simplement s’équiper d’une carte SIM au format micro SIM pour commencer à utiliser la caméra. Attention, il s’agit d’une caméra exclusivement fonctionnelle sur le réseau cellulaire. Il ne sera donc pas possible de l’utiliser en Wi-Fi dans le jardin avec un réseau sans fil à proximité, tout simplement car la caméra ne dispose pas de connectivité Wi-Fi, rien que de la 3G/4G.

L’installation toujours aussi simple, merci Reolink !

Reolink qui a rodé sa procédure d’installation avec le temps met à profit son savoir-faire pour sa marque Keen. On retrouve alors une mise en oeuvre on ne peut plus simple, qui ne prend pas plus de 2 minutes. Insérez votre carte SIM (attention cette dernière ne doit pas posséder de code PIN !) et démarrez la caméra.

Une fois démarrée, scannez simplement le QRCode au dessous de l’appareil et c’est parti.

On crée un mot de passe, on lui donne un nom et le tour est joué, la caméra est déjà prête à enregistrer ! Comment faire plus simple ?

Une caméra qui s’adapte à son environnement

Cette caméra Keen est plus que jamais faite pour capturer la faune et la flore. Elle est dans son élément aussi bien dans un champ de paille pour y surveiller les lièvres qui s’y baladent ou en forêt pour saisir l’image d’un chevreuil ou une famille de sanglier qui passe.

Si la caméra dispose d’un support qui peut se visser ou simplement s’accrocher à l’aide d’une sangle livrée avec (elle aussi de couleur camouflage), très pratique pour accrocher la caméra à un tronc d’arbre par exemple. La caméra peut aussi simplement venir s’accrocher à une botte de paille comme dans l’exemple ci-dessous.

Des paramètres en nombre et une détection intelligente

Sans grande surprise, on retrouve un menu d’options identique à ce que Reolink fait déjà sur ses autres caméras.

Mais cette caméra dispose aussi d’une intelligence artificielle qui lui permet de faire la différence entre le mouvement d’un véhicule ou d’une personne. Un moyen très pratique pour limiter voire supprimer les fausses alertes. Notez que Reolink travaille encore sur la fonction détection d’animaux qui devrait arriver dans les prochaines semaines.

En plus d’une détection précise, la Keen dispose également d’un mode qui permet de définir une taille maximale et minimale des mouvements à prendre en compte. De quoi renforcer un système de détection déjà très performant. Enfin, une zone de détection devra être définie pour permettre de lui indiquer dans quelles zones de l’image la caméra doit effectuer la détection. Un autre moyen pour accroître l’efficacité. C’est un mode pratique pour exclure les feuillage par exemple.

Une surveillance vidéo sur 360°

Cette caméra Keen est avant tout un dôme, comme beaucoup de dôme caméra, elle est motorisée et articulée sur 360°. On peut ainsi depuis l’application Reolink utiliser la commande PTZ pour changer l’orientation de la caméra en haut ou en bas tout comme à gauche ou à droite à l’aide du joystick virtuel. Un mode qui même à distance est réactif et fonctionnel.

Une détection des animaux très efficace !

Bien que la marque travaille toujours activement pour proposer une mise à jour qui apportera un mode de détection spécifiquement étudié pour les animaux, mode qui a été retiré de la caméra avant sa commercialisation car pas encore assez performant, d’après mes échanges avec la marque, ce mode est en cours de finalisation et sera proposé sur une prochaine mise à jour de la caméra.

Malgré tout, j’ai installé cette caméra sur le compost histoire de voir quel est l’animal qui vient manger tout ce qui s’y trouve la nuit. Au-delà du fait qu’on peut y voir passer de très beaux oiseaux comme ici à gauche, nous avons pu constater que ce que nous pensions être un renard ou une martre n’était finalement qu’un chat !

Notez que la détection des animaux déjà très efficace va encore nettement s’améliorer puisque la prochaine mise à jour OTA du firmware va apporter un nouvel algorithme spécialement développé pour cette caméra. Une nouvelle option qui permettra alors une détection spécifiquement adaptée aux mouvements des animaux pour ne rien rater et capturer le moindre petit animal qui passe devant la caméra.

Conclusion : Cette Keen, bonne idée ou pas ?

Avec cette nouvelle marque Keen, Reolink propose une caméra très intéressante, qui bien que dédiée à la surveillance animal, fonctionnera également très bien en tant que caméra autonome très discrète dans votre jardin. En effet, la teinte camouflage teintée dans la masse lui permet vraiment de se faire oublier une fois en place dans un feuillage. De plus la vision de nuit extrêmement discrète contrairement à une caméra IP classique lui permet de voir sans être vu ! Tout ce que l’on attend d’une caméra de surveillance.

Enfin, la totale autonomie que ce soit en énergie avec sa batterie et son panneau solaire associés à la connectivité 4G en font une caméra très souple qui n’aura besoin de rien d’autre q’une carte SIM et d’un peu de soleil pour commencer à fonctionner. Concernant le forfait Data, je vous conseille le forfait 5Go à 5€ sans engagement que propose Red by SFR. Les 5Go seront amplement suffisants. Sinon, si vous comptez utiliser la caméra occasionnellement et que vous êtes abonné Free, vous pouvez aussi opter pour le forfait à 2€ (gratuit pour les clients free) que vous pourrez passer en forfait à 15€ de temps en temps. C’est une autre possibilité.

Cette caméra totalement autonome Keen Ranger PT sera disponible prochainement en France. Nous ne manquerons pas de vous en informer quand elle sera disponible.



Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Add Comment

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une carte SD déjà embarquée !

Cette caméra IP Keen dispose en effet d’une carte SD Lexar de 32Go déjà insérée dans son emplacement pour sauvegarder

L’installation toujours aussi simple, merci Reolink !

Reolink qui a rodé sa procédure d’installation avec le temps met à profit son savoir-faire pour sa marque Keen. On

Une caméra qui s’adapte à son environnement

Cette caméra Keen est plus que jamais faite pour capturer la faune et la flore. Elle est dans son élément

Des paramètres en nombre et une détection intelligente

Sans grande surprise, on retrouve un menu d’options identique à ce que Reolink fait déjà sur ses autres caméras.

Une surveillance vidéo sur 360°

Cette caméra Keen est avant tout un dôme, comme beaucoup de dôme caméra, elle est motorisée et articulée sur 360°.

Une détection des animaux très efficace !

Bien que la marque travaille toujours activement pour proposer une mise à jour qui apportera un mode de détection spécifiquement

Conclusion : Cette Keen, bonne idée ou pas ?

Avec cette nouvelle marque Keen, Reolink propose une caméra très intéressante, qui bien que dédiée à la surveillance animal, fonctionnera

  • Une carte SD déjà embarquée !
  • L’installation toujours aussi simple, merci Reolink !
  • Une caméra qui s’adapte à son environnement
  • Des paramètres en nombre et une détection intelligente
  • Une surveillance vidéo sur 360°
  • Une détection des animaux très efficace !
  • Conclusion : Cette Keen, bonne idée ou pas ?