Accueil » Tests » Tests domotique » Découvrez les avantages de la détection multi-zones du radar Aqara FP2 compatible Home Assistant et HomeKit
Tests domotique

Découvrez les avantages de la détection multi-zones du radar Aqara FP2 compatible Home Assistant et HomeKit

test-aqara-fp2-detecteur-resence-domotique-wifi-homekit-home-assistant-homekit

Depuis quelques mois la détection de mouvements devient plus intelligente dans le monde de la domotique. Longtemps réduite à une simple détection par détecteur infrarouge, les fameux PIR que nous connaissons et que vous avez certainement dans votre installation domotique. L’oeil Fibaro Z-Wave, le Motion sensor Philips Hue, ou encore celui de Ikea, Lidl et bien sûr le célèbre Aqara Motion sensor Zigbee… Vous en avez forcément un chez vous.

Que ce soit dans une volonté de sécuriser la maison ou tout simplement d’automatiser les lumières, le détecteur de mouvement est un indispensable de la domotique. Oui mais voilà, il n’est pas pour autant sans défaut.

Bien qu’il soit très utile au quotidien, le détecteur de mouvement a une limite, comme son nom l’indique, il ne sait détecter que les mouvements. Si vous restez immobile dans une pièce, que ce soit assis sur les toilettes ou sur le canapé, celui-ci considèrera rapidement qu’il n’y a plus personne dans la pièce … Ça va faire tout noir !

La domotique permet bien quelques workaround pour tenter de contourner cet effet, mais ce n’est pas toujours simple et surtout, cela ne fonctionne pas dans tous les cas de figure. Il faut alors parfois ruser et user de scripts complexes pour essayer de contrer cet effet avec de multiples conditions… Bref, le détecteur de mouvements est pratique mais a ses limites. C’est là qu’intervient une nouvelle génération de capteurs, bien plus intelligents, les détecteurs de présence.

La détection de présence et non plus de mouvements, cela change tout

Avec le capteur Aqara FP2, la domotique voit une toute nouvelle catégorie de périphériques faire son entrée dans la gestion intelligente de la maison connectée. Le principe de fonctionnement est drastiquement différent de par la technologie embarquée dans le capteur, mais aussi dans la logique de détection.

Le capteur de présence ne se base plus sur un capteur PIR, mais sur un mini radar millimétrique qui agit comme un sonar (de bateau ou d’avion) mais dans la maison. Le capteur génère alors des ondes à la manière d’un sonar et parvient à identifier la présence d’une personne dans la pièce de manière extrêmement précise.

C’est ce que propose ce capteur Aqara FP2 avec même bien plus de fonctionnalités assez impressionnantes dans un si petit module circulaire.

Le détecteur de présence Aqara FP2 n’est pas plus gros qu’un galet de plage, il est aussi plus petit qu’un Google Nest mini ou encore un Amazon Echo plat de première génération. Il est pourtant, à sa manière bien plus intelligent que ces deux derniers.

Les plus avertis en domotique pourront aussi comparer sa taille à un détecteur de fumée Z-Wave Fibaro, bien connu pour sa petite taille et son design.

Pourtant, il ne faut pas s’arrêter à la taille du capteur, car comme le dit la citation, petit mais costaud cet Aqara FP2.

Compatible avec beaucoup de systèmes, mais via le Wi-Fi uniquement !

Etonnamment, Aqara a fait le choix de la connectivité Wi-Fi pour ce capteur de présence FP2 plutôt que le Zigbee qui est habituellement le protocole de communication utilisé sur les périphériques de la marque. Cela lui permet une plus grande compatibilité comme ici avec l’écosystème domotique Apple HomeKit, mais aussi la possibilité de l’utiliser de manière autonome ou via une enceinte intelligente Google/Amazon.

Configuration du module Aqara FP2

L’installation du module est similaire à bien d’autres modules domotiques. Tout comme les autres marques Aqara dispose de son application dédiée et d’une procédure d’association classique. On ouvre l’application, on choisit d’ajouter un nouveau périphérique, on choisit lequel, on le branche et on se laisse guider par les instructions détaillées à l’écran.

Avec le FP2, étant donné qu’il est compatible HomeKit, si vous disposez d’un pont HomeKit à la maison (Apple TV ou HomePod), il vous sera proposé de passer par HomeKit pour effectuer l’association du module avec à la fois l’environnement Aqara, mais aussi l’environnement domotique d’Apple.

S’en suit alors la procédure d’association du module FP2 au travers de HomeKit.

Une fois cette étape effectuée, là encore, si vous avez déjà lié votre application Aqara avec l’écosystème smart home Google ou Amazon, vous verrez celui-ci ajouté automatiquement sur ces environnements également. Vient enfin la configuration, une partie très intéressante de ce module puisqu’il est non seulement capable de détecter la présence d’une (ou plusieurs) personnes dans une pièce. C’est la première révolution, mais il sait aussi détecter la chute d’une personne ou encore la surveillance du sommeil.

D’un coup on comprend que ce module justifie son tarif plus élevé qu’un simple détecteur de mouvement. En effet, si la détection de présence intelligente de plusieurs personnes dans la pièce est déjà un grand pas en avant, la détection de chute peut s’avérer une fonctionnalité extrêmement intéressante dans l’aide aux personnes âgées par exemple. Enfin l’analyse du sommeil à distance est également une fonctionnalité intéressante, bien que loin de la fonction principale de ce capteur (quoi que).

Calibration et détection de l’espace de travail

Dans mon cas, j’ai axé ce test sur la détection de présence. Nous aurons l’occasion de revenir sur les deux autres modes dans un prochain test car malheureusement c’est l’un ou l’autre, mais il n’est pas possible de combiner plusieurs modes. C’est dommage, mais la calibration de l’appareil dépend de l’usage voulu, et donc difficile pour l’appareil de tout suivre de manière efficace, ce qui est compréhensible (bien que dommage).

Le calibrage du FP2 consiste à se déplacer dans l’espace pour apprendre la surface de la pièce à suivre à l’appareil.

Une fois la calibration de l’appareil terminée, l’appareil propose de mettre l’IA à contribution pour optimiser encore plus l’apprentissage.

Configuration des zones de détection

Maintenant que le module connait l’espace de la pièce dans laquelle il va devoir travailler, il est temps de créer les différentes zones. Pour cela déplacez vous dans la pièce et visualiser votre position en live sur l’application Aqara. Cela vous permet de délimiter très précisément les espaces et d’utiliser la fonction de création de zones pour les délimiter et les identifier. On peut même y ajouter les meubles pour encore plus de compréhension sur le plan.

En quelques minutes à peine, nous avons créé 5 zones de détection sous l’application Aqara. On retrouve bien évidement ces zones sous l’application Maison d’Apple en plus de l’information de luminosité de la pièce. On se prend alors vite au jeu de suivre les mouvements des personnes dans la maison passant de zone en zone avec précision et surtout la présence continue des personnes, même en restant totalement statique. C’est assez bluffant il faut l’avouer.

Concernant la portée de détection, là aussi le module est efficace et répond probablement à tous les besoins. Pour l’exemple, j’utilise ce dernier sur la pièce de vie de la maison qui fait 95m2 et le module positionné sur un mur au centre de la pièce arrive à nous détecter dans toutes les zones des 95m2. Excepté un déport de la pièce. Mais c’est normal car cette zone sort de son champ de vision. Au-delà de cela, la couverture des 95m2 assure la couverture de la plupart des pièces à surveiller.

Comment utiliser le détecteur de présence Aqara FP2 avec Home Assistant ?

Si le module promet une détection de présence précise, sur plusieurs zones de la maison et de manière si fiable, on a rapidement envie de mettre ce dernier à profit dans la domotique pour des usages multiples, je vous vois déjà en train d’imaginer tout ce qu’il est possible de faire. Je sais, j’ai eu exactement la même réaction après avoir vu comment ce petit module se comporte dans l’application Aqara.

Bien que ce module ne soit pas Zigbee, étant donné qu’il est compatible HomeKit, il est finalement assez simple de connecter ce dernier à Home Assistant, sous réserve de disposer d’un pont HomeKit à la maison. Si c’est le cas, il y a tout de même une petite astuce pour y parvenir.

En effet, il faudra supprimer le module de l’application maison depuis un iPhone ou iPad pour le voir comme par magie apparaître dans les appareils HomeKit détectés sous l’intégration HomeKit de Home Assistant.

Procédez alors à la configuration en saisissant le code à coté du QRCode au dos du capteur et laissez vous guider.

C’est terminé, si tout s’est bien passé, vous recevez une confirmation, c’est fait, votre Aqara FP2 est maintenant pris en charge sous Home Assistant.

Ce qui est intéressant c’est que toutes les zones configurées sous l’application Aqara apparaissent également avec un sensor par zone créée.

De là vous n’avez plus qu’à exploiter les sensors de zone pour les utiliser dans les différentes automatisations domotiques. Là où ce module se distingue d’un simple détecteur de mouvement comme on le connait, c’est que l’état de présence (ex mouvement) reste à ON tant qu’une personne est présente dans la pièce. En mouvement ou non. De fait, plus besoin de se casser la tête avec des scripts et timer de contournement pour éviter d’éteindre la lumière bien qu’il reste quelqu’un dans la pièce (mais statique).

1 capteur, 5 zones de détection de présence sous Home Assistant – © domo-blog

Le détecteur de présence : l’évolution domotique tant attendue

Dynamique, intelligent et instantané, c’est tout ce qui nous manquait jusque là. Ce capteur change totalement la facon d’utiliser la domotique à la maison. Plus qu’une simple évolution, il s’agit bien d’une révolution.

Vous allez alors pouvoir prolonger votre lecture aux toilettes sans devoir vous agiter avant que la lumière se coupe. Ne rigolez pas, nous l’avons tous vécu… Votre femme risque d’arrêter de se plaindre de cette domotique qui coupe la lumière alors qu’elle est bien toujours dans la salle de bain ! (“pas très intelligent ta domotique”)…

Plus non plus de délai entre deux actualisations de l’information. Ici tout est immédiat, de fait dans mon cas, en définissant l’état des lumières de la pièce de vie en fonction des différents états de présence que retourne le module. La lumière s’allume quand j’entre dans la cuisine, s’éteint quand je quitte la zone et s’allume aussitôt quand j’entre dans la zone salon, passage, petit salon ou salle à manger.

Je l’utilise depuis maintenant plusieurs mois à la maison et je ne regrette absolument pas d’avoir remplacé mes détecteurs de mouvements. Mieux encore, je peux enfin avoir des automatisations de gestion des lumières automatiques, efficaces, réactives et dynamiques.

Intégré au sein de mon tableau de bord mural, un seul module vient alimenter différentes tuiles, c’est tout simplement génial.

Detection de presence du FP2 integrée aux differentes tuile du tableau de bord mural de la maison – © domo-blog

On distingue au passage sur le dashboard de ma tablette murale ci-dessus la différence nette entre le détecteur de présence qui allume la lumière dans la pièce tant qu’il y a une présence dans cette dernière. À contrario, les WC du rez de chaussé sont toujours équipé d’un détecteur de mouvement Philips Hue, qui quant à lui s’en tient simplement à une minuterie suite à détection de mouvement. Ici, la pièce est vide, pourtant la lumière reste allumée pour quelques minutes jusqu’à atteindre la fin du timer. Avec un détecteur de présence, la lumière s’allume quand on entre et s’éteint aussi tôt que l’on sort de la pièce.

Nous aurons l’occasion de voir dans un guide très prochainement, comment créer des automatisations Home Assistant autour de ce capteur révolutionnaire pour automatiser les lumières de tout un étage avec un seul capteur.

Pour mettre en place un scénarios intelligent qui gere la detection et l’allumages des différentes zones, suivez notre autre guide pas à pas ci-desous.

home-assistant-guide-automatisation-scenario-eclairage-intelligent-presence-aqara-fp2

Comment automatiser toutes les lumières de manière très intelligente avec Aqara FP2 et Home Assistant ?

Dernièrement je vous présentais le détecteur de présence Aqara FP2. Un capteur très intelligent que j’ai chez moi depuis sa sortie mais pour lequel j’ai un peu tardé à vous proposer du contenu, tant il y a des choses à…


Quels inconvénients pour le Aqara FP2 ?

Seul inconvénient à ce module, outre le fait qu’il utilise le Wi-Fi plutôt que le Zigbee, il nécessite une alimentation secteur via son port USB-C. Plus difficile à installer car il faut à la fois trouver l’emplacement idéal pour une détection efficace dans toutes les zones et à la fois permettre l’alimentation du module à ce même emplacement.

Mais une fois cela effectué, l’alimentation secteur lui confère une performance qu’il ne serait pas possible d’avoir avec un module sur batterie. Ce module révolutionnaire coûte tout de même 83€. Tarif revu à la baisse sur cette deuxième semaine de soldes à 71€ (-15%).

Comme nous l’avons vu dans ce test, il permet de créer de nombreuses zones de détection de présence (5 chez moi). Si je compare avec l’installation de 5 détecteurs de mouvements Sonoff, le moins chez du marché (13,90€) au moment où je rédige ces lignes, nous arrivons à un tarif de 69€. Un tarif alors très proche du FP2 Aqara avec moins d’intelligence sur la détection.

Je ne parle même pas de la note qui s’envole si on envisage 5x détecteurs de mouvements Fibaro z-wave qui grimpe à 384€ avec toujours la seule capacité de détection PIR, moins intelligente que le radar millimétrique du FP2. Finalement le tarif est plus que correct face aux prestations offertes. Et nous n’avons pas encore évoqué les deux autres modes qui sont l’analyse du sommeil et la détection de chute ! Nous verrons cela prochainement plus en détail.

Domo-blog a fait le choix de ne pas polluer votre lecture avec de la publicité. Vous trouverez cependant des liens affiliés vers les produits recommandés dans le contenu. Cela ne perturbe en rien votre experience de lecture et permet de financer le blog.
Vous pouvez également soutenir le blog en m'offrant un café sur Ko-Fi.


discord

Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je teste, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog et mon podcast Domotique Chronique pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

11 Comments

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Avez vous l’intention prochainement de nous faire un article sur l’intégration de ce radar dans Jeedom (HKControl, autre ?) . Merci d’avance

  • Il a l’air top ce capteur !
    Si je comprends bien, il est capable de gérer plusieurs pièces ?
    Par contre il faudrait 1 capteur par étage ?

    • Bonjour,
      Plusieurs zones/pieces, sous reserve d’un champ libre. Il faut autant de capteurs que de “piece” délimitées par un mur. Avec une piece de vie separée en zones, un seul capteur est suffisant oui.

      • On pourrait aussi placer le module sur le palier de l’étage (avec vue sur les differentes portes des pièces deservies). si le module détecte une presenceau niveau du porte, on peut lui dire de considerer qu’il y a quelqu’un jusqu’au moment où il détecte quelqu’un sortir. Et si lumière allumée et plus personne dans la pièce alors on eteint.

  • Bonjour,

    ce capteur semble effectivement très intéressant.

    Juste une question :
    quid de la gestion des animaux ?
    Il y a t’il un mode qui fasse la différence animaux / humains ?
    j’ai deux chats, et je n’aimerais pas qu’ils déclenchent les volets 🙂

    Merci

  • Le soucis est que sous Homme assistant ; la plupart de options interessantes ne sont pas reprises (comme le comptage du nombre de personnes ; chute, ….)

construction et domotique
promos domotique
Choix box domotique
promos domotique

La détection de présence et non plus de mouvements, cela change tout

Avec le capteur Aqara FP2, la domotique voit une toute nouvelle catégorie de périphériques faire son entrée dans la gestion

Compatible avec beaucoup de systèmes, mais via le Wi-Fi uniquement !

Etonnamment, Aqara a fait le choix de la connectivité Wi-Fi pour ce capteur de présence FP2 plutôt que le Zigbee

Configuration du module Aqara FP2

L’installation du module est similaire à bien d’autres modules domotiques. Tout comme les autres marques Aqara dispose de son application

Calibration et détection de l’espace de travail

Dans mon cas, j’ai axé ce test sur la détection de présence. Nous aurons l’occasion de revenir sur les deux

Configuration des zones de détection

Maintenant que le module connait l’espace de la pièce dans laquelle il va devoir travailler, il est temps de créer

Comment utiliser le détecteur de présence Aqara FP2 avec Home Assistant ?

Si le module promet une détection de présence précise, sur plusieurs zones de la maison et de manière si fiable,

Le détecteur de présence : l’évolution domotique tant attendue

Dynamique, intelligent et instantané, c’est tout ce qui nous manquait jusque là. Ce capteur change totalement la facon d’utiliser la

Quels inconvénients pour le Aqara FP2 ?

Seul inconvénient à ce module, outre le fait qu’il utilise le Wi-Fi plutôt que le Zigbee, il nécessite une alimentation

  • La détection de présence et non plus de mouvements, cela change tout
  • Compatible avec beaucoup de systèmes, mais via le Wi-Fi uniquement !
  • Configuration du module Aqara FP2
  • Calibration et détection de l’espace de travail
  • Configuration des zones de détection
  • Comment utiliser le détecteur de présence Aqara FP2 avec Home Assistant ?
  • Le détecteur de présence : l’évolution domotique tant attendue
  • Quels inconvénients pour le Aqara FP2 ?