Accueil » Domotique » Comment optimiser son chauffage avec des têtes thermostatiques connectées ?
Domotique

Comment optimiser son chauffage avec des têtes thermostatiques connectées ?

vannes-thermostatiques-connectees-comparatif-tests

Nouvel épisode de notre série sur le chauffage connecté, après nous être intéressés aux meilleurs thermostats connectés du marché, avoir abordé l’installation de ce dernier afin d’en exploiter le plein potentiel et enfin nous être penchés sur les solutions pour le chauffage collectif, voyons plus en détail le rôle des vannes thermostatiques intelligentes et connectées.

Têtes thermostatiques, vannes thermostatiques : Même combat

On les connaît sous deux appellations différentes, les têtes ou les vannes. L’une ou l’autre désignent finalement la même chose : Le robinet qui contrôle le flux d’eau qui traverse le radiateur. La vanne thermostatique que nous connaissons tous, celle avec les chiffres de 1 à 5 est déjà plus intelligente que les robinets de radiateurs classiques.

La tête thermostatique mécanique régule le débit d’eau chaude qui traverse le radiateur suivant la position (chiffre) sélectionnée. De fait, en position 1 le débit d’eau chaude qui traverse le robinet permet d’obtenir une température de 15-16°C dans la pièce. La position permet d’amener la température à 16-17°C, la 3 permet une température de 19-20°C, enfin, la position 4 permet une température d’environ 21-22°C. Vous l’aurez compris, la position 5 permettra tout simplement une ouverture maximale du robinet.

Les têtes thermostatiques permettent alors de réaliser des économies d’énergie en évitant de surchauffer les pièces de la maison telles que les chambres, qui ne nécessitent pas une température si élevée que dans une salle de bain ou une pièce de vie.

Tête thermostatique mécanique – © domo-blog

Comment fonctionne un robinet thermostatique ?

Il s’agit d’un système mécanique, le robinet thermostatique renferme une sonde thermosensible qui se dilate ou se contracte en fonction de la température ambiante, laissant alors passer plus ou moins d’eau. Enfin, l’efficacité d’un chauffage central ne porte pas uniquement sur ces robinets thermostatiques, il s’agit d’un ensemble. Les radiateurs de chaque pièce de la maison doivent être correctement dimensionnés ainsi que la chaudière pour disposer d’un rendement optimal. La tête thermostatique est donc un équipement régulateur qui ne sera efficace que si l’installation est correctement dimensionnée.

Pourquoi des têtes thermostatiques connectées ?

Dans le principe, c’est exactement identique au fonctionnement du robinet thermostatique comme expliqué juste avant. Dans la pratique, la vanne connectée ne se base plus sur une sonde thermosensible mais une sonde de température électronique associée à un moteur. La sonde de température mesure alors la température ambiante et le moteur s’actionne en fonction de la température de consigne de manière à réguler le volume d’eau qui traverse le radiateur.

En plus de cette régulation plus précise et plus fine, la vanne thermostatique connectée bénéficie d’un autre atout de poids, il s’agit de la gestion automatique de la rotation entre les différentes positions. Vous imaginez alors les avantages liés à ce dispositif, il s’agit tout simplement d’optimiser la régulation avec pour conséquence directe, un gain en confort mais aussi un gain économique.

Dans quelles pièces installer des têtes thermostatiques connectées ?

Pour avoir échangé avec plusieurs lecteurs au travers des questions qui me sont adressées, je me suis rendu compte que beaucoup équipent ou envisagent d’équiper tous les radiateurs de la maison avec des vannes connectées. Attention, c’est coûteux et à mon sens inutile. Les pièces de vie telles que la cuisine, le salon ou la salle à manger peuvent conserver les robinets thermostatiques d’origine qui une fois correctement calibrés, ne seront plus jamais touchés.

Dans les chambres en revanche, c’est une autre histoire. Équipez les radiateurs des chambres de têtes thermostatiques connectées apportera un gain certain en confort et en énergie. Avec une planification journalière d’une consigne de 16°C à partir de 18 heures, cela permet de réduire progressivement la température jusqu’au moment du coucher de manière à atteindre cette température idéale de 16-17°C pour un sommeil de qualité. En fin de nuit, la programmation pourra en revanche passer la consigne à 20°C de sorte à disposer d’une température agréable pour le réveil. Enfin peu après le lever, la chaleur n’est plus une priorité dans la chambre, alors pourquoi ne pas réduire la consigne à 19°C de manière à conserver une certaine chaleur dans la maison mais surtout envoyer la chaleur inutile vers les autres radiateurs de la maison.

En régulant le flux ainsi de manière transparente, votre système priorise les zones importantes de la maison et par conséquent mettra moins de temps à chauffer la pièce de vie. C’est donc tout naturellement que la consommation d’énergie en sera optimisée.

Tête thermostatique intelligente Tado (gauche) contre Netatmo (droite) – © domo-blog

Vanne connectée oui, mais sous quel protocole ?

Sur ce point, toutes se valent. Bien évidement si vous disposez d’un thermostat connecté dont la marque propose également des têtes thermostatiques connectées, l’idéal est d’aller vers cette marque pour compléter le package et en faciliter la gestion. Sinon, en wifi si vous n’avez pas de système domotique, ça fonctionne aussi. Et si vous êtes équipé, à vous de choisir le protocole avec lequel vous avez le plus d’affinité. En zigbee ou en Z-Wave, il y a le choix sous les deux protocoles.

Le protocole Z-Wave : Un pilotage par la domotique

Avec le protocole Z-wave, connectez et contrôlez la température de la pièce depuis vos scénarios domotiques. Un moyen simple et efficace de garder le contrôle sur la gestion de votre chauffage associé ou non à un thermostat connecté.

Vannes Connectées sous le protocole Z-Wave Fibaro et Devolo – © domo-blog

Le protocole Zigbee : L’autre valeur sûre en domotique

Si ce n’est pas du Z-wave, c’est du Zigbee ! D’ailleurs de plus en plus de marques délaissent le z-wave pour le Zigbee. C’est notamment le cas de la marque Danfoss, une figure dans le domaine du chauffage, qui a longtemps proposé des têtes intelligentes en z-wave, mais propose maintenant ces dernières en Zigbee. Schneider, Moes, Danfoss… Les marques ne manquent pas, à vous de choisir.

Vannes Connectée sous le protocole Zigbee Danfoss et Moes – © domo-blog

Le protocole Wifi : La simplicité et l’efficacité sans box domotique

Simple et rapide, le wifi reste le protocole le plus utilisé dans la maison connectée, plusieurs marques proposent des vannes qui ne nécessitent pas de système domotique complet. Netatmo, tado ou encore Homematic, proposent ce genre de pack. Composé d’un pont de connexion qui fait l’intermédiaire entre le réseau wifi de la maison et le réseau dédié du système, une simple application mobile suffit pour piloter votre système.

Vanne thermostatique connectée Homematic accompagné de son détecteur d’ouverture Vannes Connectée sous le protocole Z-Wave Fibaro et Devolo – © domo-blog

Les têtes thermostatiques connectées en résumé

Pour résumer, des vannes thermostatiques à la maison, oui. En complément d’un thermostat connecté quand c’est possible c’est le top, mais en association avec un thermostat classique c’est bien aussi mais moins efficace car le thermostat reste le premier poste sur lequel se pencher pour réellement commencer les économies. Enfin, avec un logement en chauffage collectif, la vanne connectée ne fera pas forcément baisser la facture. Il faudrait pour ce faire équiper tous les logements de la résidence pour commencer à en voir les effets. Cependant, le gain en confort comme expliqué un peu plus haut est lui bien réel.

60,44€
En stock
6 neufs à 60,44€
dernière maj 24 janvier 2022 19 h 11 min
99,00€
139,99€
En stock
3 neufs à 99,00€
dernière maj 24 janvier 2022 19 h 11 min
169,00€
199,99€
En stock
3 neufs à 168,95€
1 d'occasion à partir de 165,62€
dernière maj 24 janvier 2022 19 h 11 min


Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Têtes thermostatiques, vannes thermostatiques : Même combat

On les connaît sous deux appellations différentes, les têtes ou les vannes. L’une ou l’autre désignent finalement la même chose

Vanne connectée oui, mais sous quel protocole ?

Sur ce point, toutes se valent. Bien évidement si vous disposez d’un thermostat connecté dont la marque propose également des

Les têtes thermostatiques connectées en résumé

Pour résumer, des vannes thermostatiques à la maison, oui. En complément d’un thermostat connecté quand c’est possible c’est le top,

  • Têtes thermostatiques, vannes thermostatiques : Même combat
  • Vanne connectée oui, mais sous quel protocole ?
  • Les têtes thermostatiques connectées en résumé