VOUS ÊTES ICI: Accueil » Blog » Tests » Tests domotique » Test du WallMote l’interrupteur tactile, vibrant z-wave plus d’Aeotec
Tests domotique

Test du WallMote l’interrupteur tactile, vibrant z-wave plus d’Aeotec

Décidément les interrupteurs z-wave deviennent de plus en plus sexy et fonctionnels. Le WallMote en est encore la preuve. Il faut dire que coté interrupteur z-wave, avant l’arrivée des interrupteurs Edisio, c’était plutôt restreint en terme de choix! Avant, la question ne se posait même pas, c’était un module Fibaro dans la boite d’encastrement et le bon vieux inter Celiane en façade pour conserver le coté clean de l’interrupteur. J’exagère un peu car cela reste toujours d’actualité. L’interrupteur que je vais vous présenter aujourd’hui étant sans fil, le module Fibaro reste d’actualité. Mais les interrupteur z-wave sans fil n’étaient franchement pas beaux. Edisio a cassé les codes et apporté le design en domotique. Il est vrai que jusqu’à présent l’accent était plutôt sur le coté fonctionnel de la domotique. Maintenant non seulement on monte en gamme coté fonctionnalité, mais le design lui aussi est accentué.

 

Voyons alors ce WallMote en plus en détails

Un bouton z-wave qui sait aussi faire télécommande! Et oui, il dispose d’un platine aimantée. Celle-ci sera collée ou fixée au mur et vous pourrez alors utiliser le bouton comme un interrupteur classique ou le retirer très simplement et l’utiliser comme une télécommande.

Je vous le disais plus haut, il est beau. Il est plat. La façade est en plexyglass. Constitué de quatre boutons tactiles, séparés par un liseré en forme de croix. Et vous savez quoi, il est lumineux 🙂 Et c’est pas tout, il est aussi sonore et vibrant! A la manière du retour atypique des iPhones, le WallMote, se met à vibrer pour confirmer que l’action est prise en compte!

Egalement fourni avec un cordon USB vers micro USB. Ce cordon permet de recharger l’interrupteur car oui, l’innovation continue, ce périphérique z-wave est, à ma connaissance, le premier à  fonctionner sur batterie. Exit la pile donc, une révolution dans le mode du z-wave!

Un bouton lumineux et ingénieux

En effet, au toucher la croix qui modélise la séparation entre les quatre boutons s’allume. De ce fait, outre le fait que l’effet design est garanti, la délimitation entres les différentes zones et clairement indiquée. Un bon point du fait que ce bouton, entièrement tactile n’est pas « palpable ». Mais n’ayez craintes, pas de retour « physique » ne veut pas pour autant dire par de retour du tout. Au contraire, comme dis plus haut, un retour par vibration et/ou sonore est également de la partie. Plus le changement de couleur quand l’ordre est envoyé.

La batterie embarquée, une nouvelle tendance dans les périphériques z-wave?

Pourquoi pas? Ce n’est tout de même pas un point à prendre à la légère car qui dit batterie, dit plus de corvées de remplacement de piles. Oui, mais cela veut également dire, rechargement!

Le WallMote embarque une batterie de  3.7 V, 640mAh, ce qui est plutôt correcte pour un périphérique de ce type, on peut donc espérer une autonomie raisonnable. Bien sur, il faut prendre plusieurs facteurs en compte, le nombre de fois où il sera actionné, la tempo de pooling, la distance avec la box, etc… Sachez tout de même qu’il possède une puce z-wave série 500 (z-wave plus) qui lui confère une meilleure portée ainsi qu’une meilleure gestion de la consommation.

A voir dans le temps donc ce que cela donne. Le MallMote est également compatible avec le secure z-wave, une connexion sécurisée avec le contrôleur est donc possible sur un chiffrage AES-128.

Du coté des fonctionnalités

Après la revue technique, attardons nous un peu plus sur les fonctionnalités de ce nouveau périphérique Aeotec. Le WallMote 4 boutons bien qu’il soit équipé de quatre boutons physiques comme son nom l’indique, sait faire beaucoup plus!

Chaque bouton peut contrôler l’allumage et l’extinction d’un appareil, ce qui représente déjà huit actions possibles. Sachez ensuite qu’il interprétera différemment une simple « tape » sur une touche et un appui long. Dans le cas de l’appui long, une nouvelle action est alors possible, l’interrupteur exécutera alors une action sur ’bouton relâché » et non plus sur « bouton actionné »

Enfin, bien utile si il a pour vocation de piloter des éclairages, puisque chaque bouton, ou devrais-je dire zone, sait détecter le glisser de doigt. Un peu à la manière du slide to unlock sur nos smartphone, vous pouvez baisser ou augmenter la luminosité d’une ampoule dimmable par une simple caresse.

 

Et les paramétrages?

Configuré d’usine sur un paramétrage de base, sachez qu’il est possible via un contrôleur z-wave de changer quelques paramètres dans le bouton. Vous pourrez choisir d’activer ou non les vibrations. Il en va de même pour le bip sonore. Enfin il est également possible de configurer la couleur de la led qui diffuse sur la croix.

Conclusion

Un bouton qui ne manque pas de fonctionnalités! C’est rien de le dire! Le bouton est compatible avec les box Fibaro, Jeedom et Eedomus, je vous propose d’ailleurs dès demain de découvrir son installation sur ces deux dernières. Commercialisé au tarif de 69€ chez nos partenaires, ce n’est pas le moins cher des interrupteurs, je vous l’accorde mais il possède des atouts que d’autres n’ont pas. Riche en fonction et au design très soigné, nul doute que ce nouveau périphérique z-wave soit un best seller dans les prochains mois. Reste à voir son autonomie suivant l’usage.

Les périphériques z-wave sont de plus en plus performants, les constructeurs font enfin un effort sur le coté design, sans doute portés par les périphériques Fibaro, mais qu’importe, ce qui compte c’est que nous, utilisateurs, nous disposions d’un éventails de choix toujours plus important!

aeotec-wallmote-amazon

wallmote-eedomus-test

wallmote-jeedom-test

Abonnez vous
NE MANQUEZ
PLUS RIEN
Recevez les prochains
articles par mail
JE M' ABONNE

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Aurélien Brunet

Informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données, un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 avec ma première box domotique l'eedomus associée à un raspberrypi et quelques développements personnels. Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la smart home!

Abonnez vous
NE MANQUEZ
PLUS RIEN
Recevez les prochains
articles par mail
JE M' ABONNE
close-link
NOEL 2 DOMO-BLOG

Venez Jouer
avec nous !

Cette année Noel sera connecté
JOUER
#Noel2DOmoBlog
close-link