VOUS ÊTES ICI: Accueil » Blog » Raspberry » Inventoriez simplement les périphériques connectés à votre réseau
Raspberry

Inventoriez simplement les périphériques connectés à votre réseau

Les objets connectés sont de plus en plus nombreux et encombrent notre réseau. Si le routeur, qui est en général la box internet, est correctement configuré, notamment au niveau du serveur DHCP, tout ce petit monde peut arriver à cohabiter sans trop de problème. Toutefois, une configuration un peu juste pourrait bien vous conduire rapidement à des dysfonctionnements.

Les bases du réseau domestique

Commençons par le commencement, passons en revue quelques bases avant d’aller plus loin. Comme je le mentionne juste avant, dans une installation réseau classique, c’est la box internet que fait le travail. Cette dernière à plusieurs tâches.

Le modem

La première fonction de la box est bien entendu de vous délivrer une connexion internet. Pour cela, c’est la fonction modem qui se chargera de s’authentifier auprès de l’opérateur par l’intermédiaire de la ligne téléphonique. De plus en plus d’installation se modernise avec la fibre, mais le principe reste le même.

Le routeur

L’autre fonction de la box internet et la partie routage. C’est cette fonction qui va lui permettre de diriger correctement les flux entre les différents équipements, mais aussi avec les serveurs distants sur internet. Votre box fait alors office de passerelle, vous devez certainement avoir déjà vu ce terme dans une configuration réseau.

Le DHCP

La troisièmement fonction « vitale » de la box internet et la partie adressage. C’est que ce l’on appelle le serveur DHCP. Il s’agit simplement d’un service qui attribue une adresse IP à chaque équipement qui se connecte sur le réseau. Qu’il soit wifi (sans fil) ou filaire. Ces adresses sont dites « dynamiques ». Elles sont amenées à changer, voir tourner sur vos différents équipements au grès de la durée de vie des baux DHCP.

Pour faire simple, chaque adresse délivrée par le serveur DHCP dispose d’un bail. Ce bail, défini sur un temps donné, bloque l’adresse pour l’équipement tout le temps de la durée de ce dernier. En d’autres termes, si vous déconnectez l’équipement et le rebranchez un peu plus tard, il disposera toujours de la même adresse jusqu’à expiration de son bail. SI votre serveur dispose d’un bail mal dimensionné, par exemple de 30 jours. l’adresse ne pourra pas être attribuée à un autre équipement pendant toute cette durée.

Un second paramètre et l’étendue de la plage DHCP. En effet un réseau domestique est en générale un réseau de classe C. C’est-à-dire un plan d’adressage IP de type 192.168.0.x. Vous disposez alors de 254 adresses exploitables. L’adresse 0 étant l’adresse de réseau et la 255 l’adresse de diffusion.

254 pour un particulier, vous allez me dire, c’est large ! Dans les faits oui. Toutefois bien souvent, sur votre freebox ou votre livebox, la plage DHCP n’est définie que pour 50 adresses. De 192.168.0.50 à 192.168.0.100 par exemple. Dans ce cas de figure, si le bail est fixé à 30 jours et que disposez de nombreux objets connectés, vous pourriez vite vous retrouver avec des nouveaux équipements qui ne peuvent plus se connecter.

Il est alors important de dimensionner correctement ses paramètres dans un premier temps et ensuite de procéder à des réservations DHCP. Il s’agit du fait de figer l’adresse dans le serveur pour un équipement. Il n’y a alors plus de notion de bail, enfin si, mais un bail permanent. Où bien, procéder à un paramétrage manuel de l’adresse IP. C’est là que l’inventaire prend tout son sens.

Il est dans ce cas nécessaire d’inventorier les adresses IP attribuées aux équipements. Dans un premier temps pour avoir un listing des adresses des équipements de votre réseau. Bien pratique pour programmer des interactions dans un système domotique par exemple. Mais aussi pour éviter les problèmes de conflits IP. (duplication d’adresses sur le réseau).

Peut être par habitude professionnel, j’ai pour habitude de tenir un inventaire des adresses ip de mon réseau local, avec ça je dispose d’un état exhaustif de mon réseau à chaque instants.

Si vous souhaitez dresser un inventaire de votre réseau ou simplement si vous êtes curieux : ) suivez le guide !

Commencez par télécharger le logiciel IPScan32 (logiciel gratuit) disponible en version installeur ou portable sur le site.

IPScan32_1
le logiciel est très simple d’utilisation, simplement quelques paramètres à renseigner avant de lancer le scan de votre LAN.
Commencez par indiquer votre range IP autrement dit votre plage d’adresse. Fiez vous à l’adresse IP de votre box internet pour cela!

[alert title= »Tips »]- Si votre box a une adresse en 192.168.1.1 votre réseau s’étant de l’adresse 192.168.1.1 à 192.168.1.254.
– Si votre box à une adresse en 192.168.0.1 votre réseau sera sur la plage 192.168.0.1 à 192.168.0.254 …[/alert]

d’autres paramétrages sont disponibles, laissez par défaut le reste, nous n’avons rien besoin de plus pour inventoriez notre LAN. Vous pouvez à présent « Lancer l’analyse ».

Après quelques minute le logiciel vous liste les périphériques de votre réseau.

Utilisez la fonction exporter le résultat pour enregistrer votre inventaire dans un fichier txt.

le fichier texte n’est pas le meilleur des format pour ce genre de fichier, heureusement le tout est tout à fait transposable dans un tableur comme excel pour ne citer qu’un.

Ouvre votre tableur et rendez vous dans l’onglet « données« , à présent, cliquez sur « A partir du texte« :
Microsoft Excel - Classeur1

Naviguez jusqu’à votre export.txt et sélectionnez le. L’assistant d’importation vous pose quelques question avant de réaliser cet import, commencez par lui indiquer le type de vos données à importer:
Assistant Importation de texte - Étape 1 sur 3

Confirmer ensuite que vos données sont ordonnées par des tabulations:
Assistant Importation de texte - Étape 2 sur 3

Confirmez à présent que vos données sont dans un format standard puis faites terminer:
Assistant Importation de texte - Étape 3 sur 3

Voila, vous possédez à présent un bel inventaire de votre réseau local! A present le plus dur reste de le garder à jour !
Dans le pire des cas, si vous ne faites pas les MAJ et que vous ne savez plus vous pourrez toujours relire ce petit tuto ; )

Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter