VOUS ÊTES ICI: Accueil » Blog » Dossiers » Multiroom » Le multiroom et la domotique
Multiroom

Le multiroom et la domotique

domotique-multiroom-dossier-eedomus-jeedom-comment

Le multiroom est très tendance et va de pair avec la maison connectée, il existe plusieurs solutions telles que Sonos, Bose, Samsung, Squeezebox… cette dernière solution à été abandonnée par Logitech, mais les sources sont libre et ont été reprises par des développeurs pour proposer des solutions alternatives, puissantes, et à moindre coût comme nous avons pu le voir dans notre dossier dédié.squeezebox-multiroom-eedomus-jeedom-domotique-domotique

Le multiroom à donc le vent en poupe, partie intégrante de la maison connectée, c’est encore mieux sil est possible de le coupler au système domotique de la maison afin de le rendre encore plus fonctionnel et confortable. Nous allons donc voir dans ce billet comment le système domotique peut interagir avec le multiroom afin d’apporter confort et simplicité d’utilisation à l’utilisateur final. Bien sûr la démonstration porte sur le système multiroom que j’ai déployé chez moi pour que ce soit encore plus concret, car c’est celui que j’utilise au quotidien.

L’objectif

Mon souhait,lors de ma réflexion sur mon système multiroom était d’avoir une solution qui soit « connectable » à ma domotique, nous allons voir à travers ce guide que quelques règles suffisent à rendre le système bien plus convivial et pratique.

Pour cela il faut intégrer le multiroom dans les scénarios du quotidien afin de limiter les actions de l’utilisateur et faire en sorte que le système soit toujours disponible sans pour autant être toujours sous tension. Comment? Il faut déjà adapter le système à ses habitudes.

Pour cela il faut définir les journées types, scruter les scénarios déjà en place, le but n’est pas non plus de faire une usine à gaz, juste a simplifier et automatiser au maximum les actions.

Lire
Comparatif des solutions multiroom raspberry pi vs chromecast

Prenons par exemple une journée type de travail

1 Disons que l’utilisateur se réveille à 7h30, commence par une douche puis file à la cuisine pour prendre son petit déjeuné. Cela chaque jour de la semaine, du lundi au vendredi.

plan-automatisation-multiroom-domotque-eedomus-jeedom-smarthome-scenario-jour-travail

2 L’idée et donc d’automatiser la gestion du multiroom via le système domotique de la maison afin que l’utilisateur n’ai pas a se soucier d’allumer le multiroom et d’activer la zone salle de bain pour prendre sa douche en musique. Au final, l’utilisateur n’a qu’à choisir la musique à écouter en fonction de son humeur du jour depuis son smartphone.

plan-automatisation-multiroom-domotque-eedomus-jeedom-smarthome

La configuration

L’allumage des raspberry

1 Nous avons défini via l’infographie ci-dessus, que pour que l’utilisateur n’ai pas à se soucier de démarrer le multiroom ainsi que la zone de diffusion, il faut créer un scénario qui se déclenchera chaque jour de la semaine à 7h25, soit 5 minutes avant que l’utilisateur se réveille, un délai de 5 minutes permet une marge de sécurité et laisse largement assez de temps pour que les Raspberry  Pi démarrent et se déclarent sur le serveur Squeezebox.

2  Afin de ne pas gérer une seconde règle pour activer l’ampli de la zone « salle de bain », nous allons également ajouter le démarrage de l’ampli dans cette même règle.
regle-multiroom-on-activation-zone-domotique

Je réalise volontairement un test sur l’état de l’alarme de la maison pour simplement éviter que le système se déclenche si l’utilisateur n’est pas présent au domicile

 

3 Pour le coté pratique, ajoutons également en bas de cette règle une notification qui permettra à l’utilisateur de constater que tout est prêt, et qu’il n’a plus qu’a sélectionné la musique de son choix à diffuser.
push-notification-multiroom-domotique-eedomus

L’activation de la zone cuisine

L’activation de la zone cuisine peut être faite de plusieurs manières:

1  Soit manuellement par l’utilisateur depuis l’application mobile du système domotique, pour mémoire, je pilote les alimentations (raspberry et amplis) avec une multiprise connectée z-wave, donc entièrement pilotable depuis l’Eedomus. Avec en plus une vue personnalisée dans l’application mobile, il est déjà très simple de jouer sur l’activation/désactivation des zones de diffusion.
appli-mobile-eedomus-controle-multiroom-domotique      appli-mobile-eedomus-controle-multiroom-domotique

2 Soit via une autre règle. Du fait de l’étude préalable des habitudes de l’utilisateur, il est tout à fait possible d’activer la zone cuisine un peut avant son arrivée dans la cuisine.
activation-zone-domotique-multiroom-guide-jeedom

3 Dans ce cas, une autre règle se chargera de couper la zone « salle de bain » un peu après que l’utilisateur l’ait quittée. Pour simplifier, ajoutons une seconde action à la règle ci-dessus.
action-zone-eedomus-multiroom-domotique

4 J’ai ajouté une tempo à cette règle, de ce fait l’allumage de la zone cuisine déclenche en même temps une temporisation de 5 minutes qui une fois le temps écoulé passera l’état « Tempo switch zone » à « Action ».

tempo-eedomus-switch-zone-multiroom-guide

5 Ce statut déclenchera à son tour une règle qui se chargera de couper la zone « salle de bain »

regle-eedomus-multiroom-arret-stop-zone

Depuis un nouvel article explique comment arrêter proprement Max2play avant de couper l’alimentation commune des Raspberry, je vous invite à le consulter ici

 

L’extinction du système

Pour l’extinction du système, vous possédez certainement déjà un scénario d’action suivant le changement d’état de l’alarme. Il suffit donc simplement d’ajouter 2 actions dans ce scénario, à savoir couper la zone cuisine et l’alimentation des Raspberry.

Si ce n’est pas le cas, ou si vous désirez gérer cela indépendamment d’un scénario existant, il faut simplement créer une nouvelle règle qui éteindra le système multiroom sur l’activation de l’alarme de la maison qui indique que l’utilisateur quitte le domicile.

extinction-stop-auto-multiroom-eedomus-domotiqiue

Conclusion

Nous avons vu ici un exemple tiré d’un cas concret pour mieux comprendre le déroulement ainsi que les automatisations à mettre en place, mais à vous de l’arranger à votre convenance pour coller a vos habitudes ainsi qu’aux habitudes des autres habitants de la maison. Cependant, l’idée principale est là, ainsi que la compréhension du mécanisme,  comme toujours en domotique, tout est possible…

Nous pourrions tout à fait laisser le système sous tension, car il n’est pas très énergivore, mais cela va à l’encontre de l’esprit domotique qui est avec le confort et la sécurité, la maîtrise des énergies. Même si le système ne consomme pas beaucoup d’énergie, via divers scénarios, il est tout à fait possible de faire des économies d’énergies tout en gardant un système opérationnel quand il doit l’être.

Enfin, je prends l’exemple de la box domotique Eedomus dans ce guide, mais sachez qu’il est tout à fait transposable sous Jeedom, Vera, Fibaro au tout autre système domotique.

Tags
Abonnez vous
NE MANQUEZ
PLUS RIEN
Recevez les prochains
articles par mail
JE M' ABONNE

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Aurélien Brunet

Informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données, un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 avec ma première box domotique l'eedomus associée à un raspberrypi et quelques développements personnels. Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la smart home!

Abonnez vous
NE MANQUEZ
PLUS RIEN
Recevez les prochains
articles par mail
JE M' ABONNE
close-link
NOEL 2 DOMO-BLOG

Venez Jouer
avec nous !

Cette année Noel sera connecté
JOUER
#Noel2DOmoBlog
close-link