Accueil » Maison connectée » Piscine connectée » Domotique et piscine : Etude du projet pour domotiser une piscine
Piscine connectée

Domotique et piscine : Etude du projet pour domotiser une piscine

piscine-maison-projet-domotique-automatisation-maison-connectee

C’est le printemps, le soleil est au rendez-vous, les températures sont de nouveau agréables, il est temps d’envisager la domotisation de la piscine. Vaste projet, mais avant de se lancer voyons déjà comment aborder le projet et les quelques informations nécessaires à l’orientation du projet.

L’analyse de la qualité de l’eau

Afin de conserver une qualité d’eau excellente, il est nécessaire de la tester régulièrement pour connaître la teneur des différents composés chimiques quelle comporte et qui permettent de la stabiliser et la maintenir toujours de qualité.

Sur ce point, il existe des solutions chez GCE. GCE est la boîte qui propose la box domotique IPX800, un support domotique très intéressant que nous aborderons un peu plus loin dans cette étude. Quoi qu’il en soit, GCE propose pour son IPX des sondes de température, PH et redox qui permettent d’analyser continuellement les différents composés chimiques et fait déclencher des alertes en cas de surdosage ou sous dosage. Malheureusement les module GCE pour la piscine sont en rupture de stock depuis un moment, il faudra donc se tourner vers d’autres solutions.

Les objets connectés ayant le succès qu’ils ont de nos jours, de plus en plus de sociétés se sont penchées sur le sujet et proposent des objets connectés capables, eux aussi de faire cette analyse continue de l’eau à notre place et nous alerter en cas de besoin.

La gestion de la filtration

C’est un des postes principaux à examiner à mon sens. Si le traitement et l’analyse de l’eau peuvent être assistés par la domotique, la filtration est sans doute un poste assez simple à piloter tout en optimisant la gestion. La qualité de l’eau n’en sera que meilleure et les économies générées intéressantes. Car si vous analysez plus en profondeur, une pompe de filtration dispose d’une consommation électrique assez importante, donc optimiser le temps de filtration sera également bénéfique pour le porte monnaie.

En effet, par défaut votre pisciniste vous livre votre piscine avec un coffret de filtration qui comporte un simple programmateur horaire. Bien que pratique, le programmateur mécanique ne permet pas d’aller très très loin dans l’optimisation de votre filtration.

Quelles sont les informations nécessaires à connaitre pour mettre en place l’automatisation de la filtration?

Le volume d’eau à traiter

Pour une gestion optimisée de votre eau, il est donc important de connaître le volume d’eau que contient votre bassin afin d’estimer le temps nécessaire à son traitement.

Utilisez simplement la formule mathématique qui permet de calculer la contenance. Avec une piscine enterrée, il vous faut la longueur, la largeur et la profondeur. Cette dernière est variable en général, par exemple, ma piscine a 1,50 m de fond d’un côté puis un fond progressif jusqu’à une fosse de 2,10 m. La profondeur étant variable dans le bassin, faites une moyenne :

(Pmini + Pmaxi) / 2 soit (1,50 + 2,10) / 2 = 1,8

Enfin, la formule classique :

L x l x h soit 8 x 4 x 1,8 = 57,6 m3

Pour une piscine hors sol de forme ronde pour la plupart du temps, vous utiliserez la formule :

Diamètre x diamètre x profondeur x 0,78

Le débit de la pompe

Le débit de votre pompe est également un paramètre à prendre en compte. En effet, votre pompe dispose d’un débit de traitement de l’eau à l’heure. Ce chiffre nous permettra de connaître sa capacité à traiter un cycle complet de traitement du volume d’eau dans la piscine et le prendre en compte dans nos différents calculs.

Pour connaître ce débit, divisez simplement le volume du bassin (V) par le débit de la pompe (D). Vous aurez alors le temps nécessaire pour réaliser un cycle de traitement complet (T).

Vpiscine / Dpompe = Ttraitement total

Le nombre de baigneurs

Oui, effectivement le nombre de baigneurs est également un paramètre à prendre en compte dans le calcul du temps de filtration idéal. En effet, plus il y a de baigneurs dans le bassin, plus il y a de pollution. Il faudra donc tenir compte de ce paramètre dans notre gestion automatisée de la filtration.

Mathématiquement, il existe une équation pour estimer le temps de filtration nécessaire en plus du temps calculé par les autres paramètres. Il s’agit de diviser le nombre de baigneurs par le débit de la pompe de filtration et enfin de multiplier ce chiffre par 2.

Toutefois si les autres paramètres sont facilement domotisables, la variable du nombre de personnes dans le bassin est bien plus complexe à gérer. Nous mettrons donc volontairement cette constante de côté, mais nous proposerons tout de même une alternative.

La température de l’eau

Dernier paramètre et pas des moindres pour filtrer efficacement un bassin, la température. En effet, si une eau avec une température inférieure à 10°C ne nécessite pas de filtration puisqu’en dessous de ce seuil les algues ne peuvent se développer (plus exactement 12°C). A contrario, plus la température augmente au-dessus de 10°C, plus la prolifération des algues est importante et plus il est nécessaire de filtrer l’eau.

temperature-eau-piscine-temps-filtration

Disposer de la température de l’eau est donc primordiale pour automatiser efficacement un système de filtration de piscine. Voyons alors les différents moyens possibles pour donner la main à l’intelligence de la domotique pour gérer la piscine.

Par quel moyen relever la température de l’eau ?

  • sonde TC 100 IPX
Last updated on 4 juillet 2022 22 h 09 min

Une première solution peut être d’utiliser une sonde TC100 qui vient se raccorder sur la carte domotique IPX. Sonde réputée comme fiable, cette dernière peut facilement être intégrée à un système domotique.

  • Sonde Z-Wave

Le Z-wave est un excellent protocole bénéficiant d’une très bonne portée. Cela peut également constituer une bonne solution pour disposer de la température de la piscine. Toutefois, il faudra ajouter à cette sonde un module Qubino à alimenter sur le secteur pour remonter la température de l’eau vers un système domotique.Mais le module fait aussi relais. Il pourra donc également piloter la pompe ou les éclairages de la piscine.

  • Sonde Oregon/Bresser de piscine

Des sondes 433Mhz qui sont faites pour la piscine et peuvent être facilement lues par un système domotique via un RFXCom ou un RFPlayer. Si vous optez pour cette sonde, il faudra en effectuer la modification comme nous l’expliquons dans ce guide.

  • Sonde custom ESP Easy

Un autre moyen possible est le DIY et économique. Une sonde maison Wi-FI, qui avec un peu de bricolage peut elle aussi, remonter simplement la température vers le système domotique consultez notre guide pas à pas pour en savoir plus.

  • Sonde de température Zigbee

Nous il s’agit du protocole domotique qui grimpe et qui ne cesse de voir de nouveaux périphériques émerger. Il existe d’ailleurs déjà une sonde de température déporté, économique et efficace, parfaite pour suivre la température de l’eau de la piscine.

Voyons maintenant les différents moyens de contrôler la pompe de filtration via un système domotique.

Par quel moyen automatiser la filtration ?

L’IPX800

Nous évoquions la carte IXP juste avant, l’IPX 800 constitue selon moi un moyen pertinent et efficace de domotiser la filtration. D’une part, la box s’intègre parfaitement dans un tableau électrique puisque conçue pour être intégré sur un rail DIN. Ensuite ses nombreuses entrées/sorties disponibles en font un automate qui saura gérer plusieurs usages sans besoin de périphériques supplémentaires. Enfin, son protocole filaire en fait une solution déportée du système domotique principale et même autonome. Un autre bon point pour l’IPX. Enfin, si l’IPX sait travailler en autonomie, elle n’en reste pas moins intégrable à un système domotique tiers tel que Jeedom ou Eedomus.

Le Z-Wave

Une autre solution est d’utiliser un micro module Qubino ou Fibaro. Implémenté dans un support rail Din, c’est également une solution à étudier qui peut parfaitement répondre au besoin. Nous l’avons vu plus haut, si vous avez fait le choix de la sonde de température Z-wave, vous pouvez combiner les deux usages sur le même périphérique !

Le Zigbee

Nous l’avons vu dans un test au domo-lab, il existe des cartes relais Zigbee avec télécommande qui pour quelques euros, peuvent aussi piloter la filtration de la piscine depuis le systeme domotique !

Raspberry Pi et carte relais

Si l’envie vous dit de faire cette gestion en DIY, une carte relais couplée à un Raspberry Pi et un script python peut également parfaitement remplir cette tâche.

J’évoque ici les principaux moyens possibles, bien entendu, il est toujours possible de passer par d’autres moyens tels qu’un relais Sonoff ou autre. Toutefois la gestion d’une piscine est assez particulière, il est alors préférable de choisir un système fiable et sûr pour remplir cette tâche.

La gestion de l’éclairage

Un autre poste qui est intéressant de piloter automatiquement, c’est l’allumage du ou des spots de piscine. En effet, pouvoir déclencher l’éclairage de la piscine un soir d’été en prenant le frais sur la terrasse sans avoir besoin d’aller jusqu’à la pool room, c’est un confort en plus non négligeable.

Pour cela, on retrouve quasiment les mêmes dispositifs que pour la gestion de la pompe de filtration. En effet, ce n’est là aussi, qu’une histoire de relais à activer ou désactiver au besoin, les solutions exposées au-dessus sont donc également valables ici.

Bilan du cahier des charges

Le besoin est exprimé, le cahier des charges est plus clair et les différents postes et solutions sont identifiés. Il est temps maintenant de prendre une direction, faire un choix et démarrer le projet. Je vous invite donc à consulter le chapitre suivant de cette serie.

Domotique et piscine : Le choix du matériel domotique pour automatiser la piscine

Domotique et piscine : Le choix du matériel domotique pour automatiser la piscine

Guide mis à jour le 26 mars 2022 En effet, si le premier chapitre était plus générique, le projet devient plus personnel. Je vais donc vous expliquer les équipements que…




Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

L’analyse de la qualité de l’eau

Afin de conserver une qualité d’eau excellente, il est nécessaire de la tester régulièrement pour connaître la teneur des différents

La gestion de la filtration

C’est un des postes principaux à examiner à mon sens. Si le traitement et l’analyse de l’eau peuvent être assistés

Par quel moyen relever la température de l’eau ?

sonde TC 100 IPX

Par quel moyen automatiser la filtration ?

L’IPX800

La gestion de l’éclairage

Un autre poste qui est intéressant de piloter automatiquement, c’est l’allumage du ou des spots de piscine. En effet, pouvoir

Bilan du cahier des charges

Le besoin est exprimé, le cahier des charges est plus clair et les différents postes et solutions sont identifiés. Il

  • L’analyse de la qualité de l’eau
  • La gestion de la filtration
  • Par quel moyen relever la température de l’eau ?
  • Par quel moyen automatiser la filtration ?
  • La gestion de l’éclairage
  • Bilan du cahier des charges