VOUS ÊTES ICI: Accueil » Maison connectée » Synology » Installer Jeedom sur un NAS Synology. Une domotique fiable et sécurisée avec la virtualisation Synology
Synology

Installer Jeedom sur un NAS Synology. Une domotique fiable et sécurisée avec la virtualisation Synology

guide-jeedom-vm-synology

Nous avons déjà vu de multiples façons de déployer la domotique Jeedom dans la maison. Du Raspberry Pi au PC en passant par la virtualisation sous VMWare ESXi. Aujourd’hui, attardons-nous à un autre support, le NAS Synology. Les NAS Synology sont redoutables dans la gestion sécurisée des données de la maison. C’est tout le principe de tels dispositifs. Permettre de sauvegarder de façon sécurisé les photos, vidéos et autres fichiers importants de la maison.

Qui plus est les NAS Synology sont équipés d’un système d’exploitation puissant pouvant embarqué une multitude de logiciels pour en augmenter les usages. La virtualisation est justement une partie intégrante des NAS Synology. Nous allons voir aujourd’hui comment mettre à profit la NAS pour profiter de sa puissance et son intelligence pour supporter également le système domotique de la maison.

Quel avantage à héberger le système domotique sur un NAS synology ?

Nous avons déjà proposé un guide sur la virtualisation de Jeedom sous un ESXi. Vmware étant un des pionniers de la virtualisation, la solution ESXi est effectivement une solution solide. Mais plus ou moins complexe à mettre en oeuvre et nécessitant du matériel spécifique. Un NAS synology propose une solution “clé en main” qui permet une mise en oeuvre simple et rapide avec la sécurité associée basée sur le principe même du NAS et sa redondance de donnée. Une solution complète donc et extrêmement sécurisée.

Dernière mise à jour du tarif le  2021-10-21 at 12:12

Par où commencer ?

Avant toute chose, il faut un NAS Synology suffisamment proportionné. La gamme Synology est grande maintenant, mais dans l’optique de faire de la virtualisation, associée évidemment aux usages standards d’un NAS que sont le stockage et le multimédia… Le NAS doit alors disposer de caractéristiques techniques suffisantes. Bien souvent, il faut exclure la gamme 2 baies de disques qui sont vite limitées. A partir des NAS 4 baies, Synology propose des caractéristiques tout à fait capable de faire de la virtualisation.
Voici une sélection de NAS parfait pour cet usage. Ces derniers ont la possibilité de changer la mémoire pour l’augmenter, la mémoire étant, avec le processeur, les composants les plus sollicités par la virtualisation.

Temps nécessaire : 45 minutes.

  1. Installer Virtual Machine Manager

    Pour commencer, il faut déployer le package Virtual machine Manager disponible dans la galerie d’application Synology et installer en deux clics.synology-virtual-machine-manager-jeedom

  2. Créer une nouvelle machine virtuelle

    Il faut ensuite se rendre dans l’onglet “Machine virtuelle, créer une nouvelle machine” et choisir le système “Linux”.guide-synology-virtual-machine-manager-jeedom

  3. Sélectionner un stockage

    Si vous avez plusieurs branches de stockage sur votre NAS, vous avez ici la possibilité de choisir où stocker vos VM.vm-synology-domotique-creation-jeedom-stockage

  4. Indiquer les caractéristiques allouées à la machine virtuelle

    C’est à cette étape que vous donnez un nom et dédiez le nombre de processeurs et de mémoire RAM qui seront dédiés pour ce serveur.synology-vm-jeedom-caracteristiques-techniques

  5. Définition du stockage alloué

    Vient ensuite le moment de définir l’espace disque dédié pour cette machine virtuelle.vn-synology-nas-espace-disque

  6. Configuration réseau

    S’il est possible de configurer plus finement la partie réseau. Dans le cas présent, la configuration par défaut est parfaite.jeedom-synology-vm-network-reseau

  7. Indiquer l’ISO de Linux à utiliser pour installer cette VM

    Pour optimiser les performances du serveur, je vous conseille d’installer une version de debian dite “lite” (prendre la version debian-10.x.x-amd64-netinst.iso). Une version allégée par conséquent exempte d’interface graphique.vm-synology-iso-debian-jeedom-linux

  8. Choisir le type de contrôleur USB associé

    En fonction du type de NAS, vous pouvez avoir la possibilité de choisir le contrôleur USB2 ou USB3. Qui peut le plus, peut le moins, choisissez donc USB3 pour ses caractéristiques supérieures si disponibles sur votre NAS.synology-vm-controlleur-usb-configuration-dongle-domotique

  9. Montage USB

    Pour le moment, il n’est pas nécessaire de monter les périphériques USB. Laissez donc “démonté” et vous aurez la possibilité d’ajouter vos dongles via le petit + par la suite.vm-synology-montage-usb-devices

  10. Enfin, définir les droits

    A cette ultime étape, il est question de définir les droits de vos différents utilisateurs déclarés.vm-synology-guide-droits

  11. Suivre ensuite les étapes d’installation du système d’exploitation

    En fin de procédure, pensez bien à activer le SSH pour permettre la connexion distante sur la machine pour installer et administrer votre système Jeedom par la suite.

  12. Demarrage de la VM

    Démarrez la machine virtuelle, connectez vous avec le compte créé pendant l’installation du système et afficher l’adresse IP à l’aide de la commande suivante:
    ip add

  13. Connectez vous en SSH et basculez en root

    Pour ce faire, executez la commandes suivante et utilisez le mot de passe root défini pendant l’installation :
    su –

  14. Lancez le téléchargement du script d’installation de Jeedom

    Pour lancer le téléchargement, utilisez cette commande :
    wget https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/stable/install/install.sh

  15. Élévation des privilèges

    Afin de réaliser l’installation sans problemes, il est necessaire de modifier les droits du script. Pour cela utilisez la commande suivante :
    chmod +x install.sh

  16. Enfin, lancez l’installation de Jeedom

    Maintenant que tout est prêt, il n’y à plus qu’a lancer l’installation de Jeedom sur votre VM avec la commande suivante :
    ./install.sh

  17. C’est terminé !

    Après environ 20 minutes, le script vous informe que l’installation est terminée.
    jeedom-installation-message-confirmation
    Votre Jeedom est à present accessible depuis un navigateur web à l’adresse http://adresse_ip_de_jeedom/

Pour plus de détail sur les opérations à réaliser après l’installation de Jeedom de Jeedom, je vous renvoie vers notre guide très complet avec toutes les informations nécessaires sur les actions à mener post installation.

Installer Jeedom 4.x sur Raspberry Pi 4: Le guide complet de A à Z 2021

Installer Jeedom 4.x sur Raspberry Pi 4: Le guide complet de A à Z 2021

Sur le blog, nous vous proposons de nombreux guides pour découvrir la domotique et progresser dans la pratique. Nous avons déjà abordé à de nombreuses reprises les projets Do It…



Restez connecté aux nouveautés domotiques, inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de cet auteur

Aurélien Brunet

Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l'IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !

Quel avantage à héberger le système domotique sur un NAS synology ?

Nous avons déjà proposé un guide sur la virtualisation de Jeedom sous un ESXi. Vmware étant un des pionniers de

Par où commencer ?

Avant toute chose, il faut un NAS Synology suffisamment proportionné. La gamme Synology est grande maintenant, mais dans l’optique de

  • Quel avantage à héberger le système domotique sur un NAS synology ?
  • Par où commencer ?